Gestion financiere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1334 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Cas n° 1
L’entreprise «Allo-160 » spécialisée dans le renseignement par téléphone, envisage l’acquisition d’équipements productifs pour une valeur de 1.440.000 et amortissable sur 4 ans en linéaire.
Sa valeur résiduelle est supposée nulle à la fin de sa période d’amortissement. L’étude de la rentabilité économique de cet investissement, réalisée dans les conditions habituelles, a donné un tauxinterne de rentabilité de 35 %.
On hésite entre les deux modalités de financement suivantes :
Première modalité :
* Location de la totalité des équipements avec le versement de 8 loyers semestriels de fin de période, d’un montant unitaire de 300.000.
Seconde modalité : il s’agit en réalité d’une combinaison de financements.
* Un quart du projet est fiancé par emprunt, au tauxd’intérêt de 15 % et remboursable in fine.
* La moitié du projet est financé par crédit-bail : le contrat prévoit les conditions suivantes :
* versement d’un caution de 60.000 en «0» et restituée à la fin de la location ;
* versement de 3 loyers annuels de début de période, d’un montant unitaire de 225.000.
* possibilité d’une option d’achat (supposée effectivement exercée parl’entreprise) en fin de troisième année pour un prix de 90.000.
* Un quart du projet est financé par fonds propres.

Quelle modalité de financement est-elle à envisager ?

Cas n°2

Les actionnaires de la société « DALIA » S.A. ont déterminé que la rentabilité d’un investissement "I", de montant 5.000, sera de 20 % s’ils apportaient en fonds propres la totalité du coût de l’investissement, etde 35 % s’ils finançaient partiellement l’acquisition de "I" par un emprunt au taux de 10 %.
Quel sera le montant de l’emprunt ?

Cas n°3 :
Pour renforcer son fonds de roulement dans la perspective d’une forte croissance du chiffre d’affaires, le directeur d’une PME, peu endettée, décide d’emprunter la somme de 160.000 DH sur 5 ans au taux de 12,5 %.
Il est prévu de rembourser ce prêt parannuité constante, le premier remboursement devant intervenir le 31 décembre, juste un an après l’obtention des fonds.
Il vous est demandé de :
- construire le tableau d’amortissement de l’emprunt
- calculer le coût réel de l’emprunt (exprimé sous forme d’un taux) sachant que :
. les frais de dossier s’élèvent à 2.385 DH.
. le taux d’imposition des bénéfices est de 42 %.
.l’entreprise prévoit d’être bénéficiaire tout au long des cinq années à venir et n’a
aucun déficit antérieur à reporter.
Cas n°4
On considère un projet d’investissement schématisé ainsi :
,0 1, 2, 3, 4,
-100 CF CF CF CF
(CapitalInvesti : 100 CF = cash-flow constant)
Si VAN = 9 %, quelle est la valeur de CF ? Si TRI = 12 %, quelle est la valeur de CF ?

Cas n° 5

La société « BONOUR », souhaite investir dans des machines.
Le montant de l’investissement nécessaire est évalué à 1.000 Ce matériel sera amorti de manière linéaire sur 5 ans. Cet investissement doit permettre une augmentation régulière du volumed’activité de 20 % par an. Cependant, le Directeur financier estime que cet investissement générera une augmentation du BFRE de 800, début 2006, et que ce BFRE demeura constant sur toute la période.

Par ailleurs, la structure des coûts de production estimée est la suivante pour les nouvelles machines acquises :
Charges variables = 80 % du CA HT
Charges fixes annuelles = 400
L’inflation seranégligée pour simplifier les calculs. L’impôt sur les sociétés sera considéré comme le seul payé par la société au taux de un tiers ( 1/3 ).

Le CA HT généré en 2006 par les nouvelles machines est estimé à 4.800. Les fonds propres dont elle dispose pour cet investissement sont de 800.

Les chiffres seront arrondis à l’unité près.

1) Calculez la CAF d’exploitation générée par...
tracking img