Gestion sans budget

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7806 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Manuscrit auteur, publié dans "Identification et maîtrise des risques : enjeux pour l'audit, la comptabilité et le contrôle de gestion, Belgique (2003)"

GESTION DES RISQUES ET DES INCERTITUDES L’EMERGENCE D’UN CONTRÔLE DE GESTION « PAR EXCEPTION »

Grégory Wegmann Maître de Conférences IAE de Dijon-Latec Université de Bourgogne 2, boulevard Gabriel, 21000 Dijon halshs-00582823, version 1 - 4Apr 2011 Tél : 03-80-39-52-77, Gregory.Wegmann@u-bourgogne.fr

Résumé Le thème de la gestion des risques a été peu abordé en contrôle de gestion et le fonctionnement des outils traditionnels comme les budgets postulent une maîtrise des risques et des incertitudes. L’émergence de nouvelles approches en contrôle de gestion montre une évolution sur ce point. Mots clés Budgets à base d’activités ;Gestion sans budget ; Gestion interactif. par exception ; contrôle de gestion

Abstract Risk management is not a central pre-occupation in management control and conventional tools like budgets postulate the control of the risks and the uncertainties. However, the emergence of new approaches in management control illustrate an evolution on this point. Key words Activity based budgeting ;Managing without budgets ; Management by exceptions ; Interactive control.

1

1. Introduction
De nombreuses tentatives ont été proposées ces dernières années visant à rénover la gestion budgétaire. L’idée selon laquelle le système budgétaire conventionnel ne constitue plus dans de nombreux cas un outil de pilotage pertinent est de plus en plus répandue. Face à un environnement risqué, de plus enplus incertain et face à une complexification croissante des organisations, la gestion budgétaire a de plus en plus de mal à décliner la stratégie. Deux perspectives ont alors émergées. La première a consisté à tenter de renouveler la démarche budgétaire en la modernisant. Les travaux relatifs aux budgets à base d’activités et de processus en sont une illustration. La seconde a consisté à remettreen question la pertinence de l’existence d’un mode de management par les budgets. Les thèmes du Balanced Scorecard et de la gestion sans budget (travaux du Cam-I) en témoignent. halshs-00582823, version 1 - 4 Apr 2011 L’objet de cette communication est de montrer que ces deux perspectives caractérisent une nouvelle approche du contrôle de gestion. Constatant une difficulté croissante, voir uneimpossibilité à générer une information à la fois exhaustive et pertinente pour la prise de décision, le contrôle de gestion limiterait son expertise à des questions susceptibles de revêtir un enjeu stratégique pour l’entreprise. Nous généraliserons notre propos en montrant que la plupart des techniques émergentes en contrôle de gestion ne s’avèrent pertinentes qu’à cette condition. Nousdévelopperons alors les contours théoriques d’un contrôle de gestion par exception.

2. La remise en cause de la gestion budgétaire conventionnelle : présentation et mise en perspective
Dans cette partie, nous présentons des développements qui visent à proposer une alternative à la gestion budgétaire traditionnelle. Après avoir exposé différentes tentatives d’amélioration des budgets conventionnels, et enparticulier la méthode des budgets à base d’activités, nous analyserons le thème de la gestion sans budget. 2.1. Des tentatives d’améliorations des techniques budgétaires La gestion budgétaire telle qu’elle est pratiquée dans les entreprises à structures divisionnelles organisées en centres de responsabilité est régulièrement critiquée (Johnson et Kaplan, 1987). L’avènement d’un environnementconcurrentiel de plus en plus imprévisible, l’évolution des

2

technologies, des produits et des services et la part croissante des immatériels rendent entre autres les systèmes budgétaires de moins en moins aptes à aider les managers à prendre des décisions et à piloter leurs activités. Ce constat d’une incertitude et d’une complexification croissante1 conduit à des choix managériaux et des...