Goana 2009-2010

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9485 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
sommaire

INTRODUCTION……………………………………………………………………………4

I. Rappel des objectifs de la campagne……………………………………...5

II EXECUTION de la campagne ……………………………………………………..6

2.1 Mise en place des facteurs de production 6

2.1.1. Semences 6

2.1.1.1 Semences Arachide 6

2.1.1.2. Semences des Programmes Spéciaux 6

2.1.1.3 Semences autres Programmes 7

2.1.1.4Synthèse : 8

2.1.2 Equipement du Monde rural 11

2.2 Lutte phytosanitaire 11

2.2.1 Dispositions prises 11

2.2.2 Résultats des interventions 11

a. Surveillance des déprédateurs 11

b. Traitements contre les chenilles, acridiens et oiseaux granivores 12

c. Suivi environnemental 12

2.3 Amélioration de la qualité des sols 12

2.4 Valorisation desrésultats de la recherche 13

2.5 Conseil agricole et rural 14

2.6 Développement des cultures horticoles 17

III. RESUTATS DE LA CAMPAGNE…………………………………………………18

3.1. Situation pluviométrique 18

3.2. Production Agricole 19

3.2.1. Productions céréalières 19

3.2.1.1. Programme National d’Autosuffisance en Riz (PNAR) 19

3.2.1.2. Programmes spéciaux ( maïs, sésame,manioc) 20

3.2.1.3. Autres cultures (mil, sorgho, niébé) 20

3.2.1.4. Culture émergente (fonio) 20

3.2.1.5. Conclusion : 20

3.2.2. Productions industrielles 21

3.2.3. Programme spécial de production de Jatropha 22

3.2.4. Productions horticoles 22

3.2.5. Programme spécial bissap 24

3.2.6. Reconstitution du capital semencier 24

3.3.Commercialisation des produits agricoles 25

3.3.1 Arachide 25

3.3.1.1 Arachide d’huilerie 25

3.3.1.2 Commercialisation des semences d’Arachides 26

3.3.2 Produits horticoles 26

3.3.3 Coton 26

3.3.4 Riz 28

IV.Bilan d’exécution financière de la campagne agricole 2009-2010 29

V. IMPACT DES RESULTATS AGRICOLES SUR L’ECONOMIE……………………………30

VI. CONTRAINTES ETRECOMMANDATIONS………………………….………………..31

VII. CONCLUSIONS…………………………………………………………..……………..31

ANNEXE : CONTRAINTES RENCONTREEs

INTRODUCTION

La campagne agricole 2009/2010 a matérialisé, pour la deuxième année consécutive, la mise en œuvre de la Grande Offensive Agricole pour la Nourriture et l’Abondance (GOANA), en prélude à la Révolution Rurale au Sénégal lancée par le Chef de l’Etat, MaîtreAbdoulaye WADE, lors du Conseil Présidentiel de mai 2009.

Sa préparation s’est faite à travers un processus inclusif qui a permis son appropriation par tous les acteurs : Institutions de la République (Assemblée Nationale, Sénat, Départements ministériels), Collectivités locales, services techniques, société civile, organisations paysannes etc. 

Les résultats importants obtenus par laGOANA1 et la GOANA2, ont révélé des dysfonctionnements au niveau de l’organisation des producteurs, du financement de la commercialisation des récoltes, de la maîtrise complète des opérations d’acquisitions et de distribution des semences.

Pour lever ces contraintes et permettre au producteur de jouer le plein rôle dans l’exercice de son métier, la révolution rurale a été lancée par son Excellencemonsieur le Président de la République en mai 2009 dans le but de rendre plus professionnels les acteurs.

La révolution rurale s’appuie sur trois piliers fondamentaux :

- La poursuite de la GOANA ;

- La syndicalisation des producteurs ;

- Le financement du secteur par la mise en place d’une banque verte.

A la veille de la GOANA 3, la syndicalisation des producteurs estdevenue une réalité : les agriculteurs, éleveurs et pêcheurs du pays, regroupés au sein du syndicat national JAPANDOO ont reçu leur récépissé et ont commencé la mise en place de leurs structures horizontales (fédérations départementales) et de leurs fédérations spécialisées.

Plusieurs fédérations spécialisées organisées avant ou après mai 2009 ont adhéré au JAPANDOO : le coton, la tomate,...
tracking img