Hector berlioz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (828 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Hector Berlioz est issu d'une vieille famille du Dauphiné. Son père, Louis Berlioz, est médecin et sa mère, Antoinette-Joséphina Marmion, une catholique fervente. À l'âge de six ans, Berlioz estenvoyé au séminaire pour suivre ses études. À la fermeture de l'établissement, en 1811, son père décide de se charger de son éducation, le destinant à une carrière de médecin. Ce qui ne l'empêchait pas decompléter sa formation avec un maître de musique qui lui enseignait le chant et la flûte. À l’âge de douze ans, il se met à composer3. En 1819, son père lui achète une flûte puis une guitare etHector commence des leçons avec un nouveau professeur. Deux ans plus tard, Hector Berlioz est promu bachelier ès lettres à Grenoble le 22 mars 1821.
Inscrit à l’école de médecine de Paris, il quitte safamille fin octobre et suit les cours pendant une année, avant d'écrire à son père qu'il préfère l’art à la médecine : « Je sentis ma passion pour la musique s’accroître et l’emporter sur mon désir desatisfaire mon père »4. Il se brouille avec sa famille, fréquente l'Opéra de Paris et suit les enseignements de Jean-François Lesueur puis d'Antoine Reicha.

Alors qu'à travers l'Europe, il étaitconsidéré comme un héros romantique, il demeurait un ennemi à Paris où la musique était avant tout affaire de politique et de pouvoir, d'alliances et de trahisons.
Ainsi, lorsqu'il obtint un contrat duministère des beaux-arts pour une messe des morts, les partisans du directeur du Conservatoire, Cherubini, tentèrent (en vain) de faire échouer le contrat. Mais après qu'il eut fini l'œuvre (enl'espace de trois mois), que les arrangements eurent été pris pour sa création, le ministère annula, sans explication, le concert.
Le Requiem eut sa chance, toutefois, grâce au concours d'amis bien placés,en décembre 1837 en la chapelle des Invalides, décorée de milliers de chandelles, et en présence de la famille royale, du corps diplomatique et de toute la haute société parisienne ; Berlioz avait...
tracking img