Histoire moderne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2975 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’EUROPE DES ROIS ET DES RELIGIONS AU XVIIe ET XVIIIe SIECLE

INTRODUCTION

A la fin du Moyen-Age, l’Europe est divisée en de nombreux états et entre plusieurs religions chrétiennes. Quelles divisions politiques et religieuses existent en Europe ?

I - UNE EUROPE DIVISEE

Voir l’étude des cartes p. 13
Au XVII et XVIII° siècles, l’Europe est divisée en nombreux royaumes ouempires. Les Etats les plus puissants appartiennent presque tous à la famille des Habsbourg qui dirige l’Espagne, les Pays-Bas espagnols, le Saint Empire germanique, l’Autriche, le royaume de Naples, la Hongrie…

Les royaumes de France (famille des Bourbons), le Royaume-Uni et la république des Provinces Unies sont les principaux adversaires des Habsbourg, ce qui provoque de fortes tensions enEurope.
Des guerres éclatent permettant, entre autres, à la France, à la Prusse et à la Russie d’étendre leur territoire.

La France devient la 1ère puissance continentale. Le Royaume-Uni et les Provinces-unies dominent les mers. A l’est, la Prusse et la Russie s’affirment.
En revanche, la puissance de l’Empire Ottoman et de l’Espagne décline.

II - L’EUROPE DOMINEE PAR DES MONARCHIESCarte p. 13
Le régime politique dominant en Europe est la monarchie. Les Etats sont dirigés par des Rois ou des Empereurs. Ces rois sont remplacés à leur mort par leur fils aîné ou leur plus proche héritier. Ce sont des monarchies Héréditaires. On s’y succède au sein de dynastie.
Les pouvoirs de ces souverains sont très importants. Ils prennent seuls les décisions, disposent d’arméespermanentes et d’impôts réguliers. Ils ont un pouvoir absolu.
Ces souverains affirment détenir leur pouvoir de Dieu. On qualifie ce pouvoir de divin.

Il existe aussi des Républiques (Provinces-Unies, Venise). Ce sont des oligarchies. Elles sont dirigées par quelques puissantes familles marchandes dont les dirigeants sont élus. Ces Etats sont de véritables puissances commerciales etmaritimes.

La plupart des états sont des monarchies héréditaires où les monarques se succèdent au sein de dynastie. Les souverains disposent en général d’un pouvoir absolu et divin, d’armées permanentes et d’impôts réguliers.
Les Provinces-Unies ou Venise, républiques dirigées par la Bourgeoisie, sont de grandes puissances commerciales et maritimes.

III UNE EUROPE RELIGIEUSEMENT DIVISEEEtude de la carte p.19
Quel problème pose la multiplicité des religions en Europe à l’époque ? Ces nombreuses religions peuvent entraîner des tensions religieuses pouvant déboucher sur des guerres de religion : exemple de la France.
Depuis le XVI° siècle, le protestantisme, religion chrétienne non catholique, s’est largement diffusé, surtout dans le nord de l’Europe. Ces divisionsreligieuses créent de fortes tensions et provoquent des guerres de religion, comme en France où les Protestants sont massacrés sur ordre du roi lors de la Saint-Barthélémy en 1572. Il faut attendre 1598 pour que l’Edit de Nantes, décidé par le roi Henri IV, autorise les Protestants à pratiquer librement leur religion en France.

Les tensions peuvent aussi apparaître entre les différents pays, commec’est le cas lors de la terrible Guerre de 30 ans (qui apparaît sur la carte p.19 et document 1 p.12) où les simples habitants, les civils sont violentés et même tués pour leur faire abjurer leur religion.

La guerre de 30 Ans est déclenchée à la suite de la succession du St-Empire germanique. Le successeur en 1618 est Ferdinand II, de la famille des Habsbourg, catholique. Or la plupart deses sujets sont des protestants.

Roi absolu, Ferdinand II interdit donc à ses sujets de pratiquer leur religion protestante, et les force à être catholique : il envoie des soldats pour convertir de force les populations protestantes.
Cette décision n’est pas acceptée par les petits princes allemands du St-Empire qui décident alors à leur tour de former des armées et déclarer la guerre à...
tracking img