Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9967 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La politique extérieure de la France (1945-2009) : La France dans le monde.

La France est-elle une grande puissance ? Si oui, quels sont les aspects et les origines de cette puissance ? Comment a évolué la politique extérieure française ? Existe-t-il des constantes dans la diplomatie ? Quels sont les thèmes du positionnement de la France dans les relations internationales ?

I 1945 -1958 :De l'empire à l'Europe. Dissoudre l'empire colonial et construire l'Europe. La France cherche à se maintenir parmi les grandes puissances.
a) La construction de l'Europe, l'occasion d'un rapprochement avec l'Allemagne.
Au sortir de la Guerre, la France participe à l'occupation de l'Allemagne. Elle adopte alors une politique intransigeante vis à vis de l'Allemagne. Mais dès 1948, la France seretrouve, malgré ses réticences, dans l'obligation de participer avec les E-U et le R-U à ce qui a constitué l'embryon de la RFA : La trizone. En 1950, le ministre des affaires étrangères français Robert Schuman et Jean Monnet, réalisent une déclaration où ils envisagent la création d'une fédération européenne et où ils annoncent la mise en commun des productions d'acier et de charbon de plusieurspays européens dont la France et l'Allemagne. C'est la CECA (Communauté européenne du Charbon et de l'Acier) née en 1951 qui se profile ici (Allemagne, Belgique, Italie, France, Luxembourg, Pays-Bas. Côté allemand, ce rapprochement doit beaucoup à la volonté du chancelier Konrad Adenauer. (Chancelier de 1949 à 1963 !). Si la France, accepte cette coopération dans le domaine économique, son AssembléeNationale rejette par contre en 1954, le projet de CED (Communauté européenne de Défense. En effet en 1954, la France reconnaît la souveraineté totale de l'Allemagne. La construction d'une organisation économique se poursuit en Europe. En 1957, le traité de Rome établit un marché commun associant les 6 pays participant déjà à la CECA et donne naissance à la CEE.

b) Les relations avec les deuxgrands.
Pendant cette période, l'enjeu pour la France est de s'affirmer face aux deux grands vainqueurs de la seconde guerre mondiale. Elle y parvient partiellement, Winston Churchill contribue à la faire accepter parmi les puissances occupantes de l'Allemagne. La France obtient également un siège au conseil de sécurité de l'ONU.
La France fait partie des puissances occidentales (Belgique,France, Luxembourg, Pays-Bas, Royaume-Uni, Danemark, Islande, Italie, Norvège, Portugal, E-U et Canada) qui s'inquiètent de la progression du communisme en Europe et dans le monde. Elle signe en 1949, le traité de Washington qui donne naissance à l'Alliance Atlantique ( OTAN). 
Les limites de la puissance française apparaissent cependant à l'occasion de la crise de Suez en octobre 56. Le présidentégyptien Nasser avait en effet décidé de nationaliser le canal. Il remettait en cela en cause de capitaux français et britanniques. La France et le Royaume-Uni décidèrent de mettre en place une opération en coopération avec Israël pour empêcher cette nationalisation. Ils doivent finalement faire face à l’opposition et aux menaces des Etats-Unis et de l'URSS.
c) Les conséquences sur la politiqueétrangère française du déchirement colonial.
Dans la crise de Suez, le contexte colonial, n'est pas à négliger. En effet, la France est engagée de puis 1946, dans des conflits coloniaux. Au total, entre 1946 et 1958, la France connaît 12 ans de conflits coloniaux (Indochine, Algérie, Madagascar). Or sur la question coloniale, la France est contestée par l'ONU, les Etats-Unis et l'URSS. Ce fut notamment,le cas en octobre 56, quand la France capture par un détournement d'avion le leader indépendantiste algérien Ben Bella.

Conclusion : Grâce à l’Europe, l’OTAN et à son statut à l’ONU, la France se maintient dans le concert des nations mais les limites de son rayonnement sont déjà évidentes à l'heure où s'étiole l'empire colonial.

II 1958-1969 : Avec de Gaulle, l'affirmation de la...
tracking img