Histoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7888 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’HISTOIRE

Introduction :
Le terme histoire peut se comprendre de trois façons différentes:
1- l’histoire entendue comme fiction. Souvent au pluriel : « raconter des histoires »
2- comme l’ensemble du devenir passé et futur de l’humanité. On l’écrit alors souvent Histoire.
3- Comme l’étude de ce passé : la connaissance historique.
Quels points communs peut-on repérer entre ces différentssens ? Seuls les deux derniers ont rapport à la vérité ; la première au contraire s’en démarque. Mais toutes les trois portent sur des processus humains, caractérisés par un début, une fin et une succession ordonnée d’événements menant à cette fin. En effet :
1- toute fiction a une fin et la dramaturgie s’organise en fonction de cette fin. Il y va de la cohérence du récit (on évite lespéripéties sans rapport avec l’action principale car on se demande « ce que cela vient faire là »).
2- En tant qu’ensemble du devenir de l’humanité, l’Histoire apparaît au premier abord comme une simple succession d’événements, sans ordre, soit marquée par la violence, soit par la répétition des événements : des guerres, des vies, des morts… Cf célèbre phrase de Shakespeare in MacBeth, qui conçoitl’Histoire comme « un conte raconté par un idiot, plein de bruit et de fureur, et qui ne signifie rien » ; A. Camus fait quant à lui appel au mythe de Sysiphe (condamné à pousser un rocher en haut d’une montagne dont il redévale sitôt le sommet atteint) pour caractériser l’absurdité de la condition humaine et celle de l’humanité. S’agit-il d’une simple succession ? Ou est-il possible d’y déceler un sens ?La notion de sens renvoie à celles de direction et de signification. Ces deux dernières sont liées. En effet, la signification d’un mot se comprend par la visée de son concept ; celle d’une action à partir de l’intention de son auteur , i.e. du but qu’il vise. Ainsi la signification suppose la visée, le but qui lui même définit la direction à suivre.
Affirmer que l’Histoire a un sens :poser l’existence d’une finalité qui oriente le cours de l’humanité (sans que les individus à leur échelle en soient conscients). C’est en fonction de ce but final qu’on peut ordonner les événements.
3- La connaissance historique a quant à elle un sens : elle est compréhensible. Soit qu’il s’agisse d’expliquer les causes d’un événement humain ; soit de comprendre comment vivaient, pensaient nosancêtres.

Se demander si l’histoire a un sens se pose d’abord pour le devenir humain : n’est-il qu’une accumulation d’événements sans ordre ou peut-on y repérer une cohérence, en repérant le but vers lequel il s’acheminerait ?
La question se redouble alors : ce sens est-il donné ou construit ? L’Histoire se fait-elle d’elle-même, malgré les hommes qui la vivent et la subissent ? Ou sont-ce leshommes qui, par leurs décisions et leurs actions, la font ? Ou encore n’est-ce pas celui qui se penche sur le passé de l’humanité et tente de l’embrasser, i.e. le philosophe qui tente d’élaborer une philosophie de l’histoire, qui va lui conférer un sens ? Ce, en fonction de ses intérêts ou de la structure de son esprit ?
La même question se pose à l’histoire cette fois entendue comme connaissance dupassé. Ne fait-elle que retranscrire une succession de faits ordonnés dont elle ne ferait que mettre au jour l’enchaînement ou construit-elle le sens qu’elle repère dans les événements ? Il s’agit là d’une question épistémologique : l’histoire peut-elle être objective, i.e. peut-on écrire une histoire qui ne dépende pas ( de quelque façon) du sujet qui l’écrit ?

Commencer par s’interroger surles conditions de l’histoire : pourquoi et à quelles conditions les hommes ont-ils conscience d’avoir un passé et tiennent-ils à le connaître ?

I Les conditions de l’histoire

Nous avons tendance à identifier les notions d’évolution et d’histoire : tout ce qui existe sur terre et même dans l’univers évolue dans le temps (des paysages aux étoiles). Pourtant la notion d’histoire doit...
tracking img