Hitler au pouvoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (386 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La célébration permanente des grandes figures héroïques du passé n’est pas chose nouvelle, nous l’avons vu, mais au service des nazis, cette célébration va revêtir un caractère spectaculaire. Desdéfilés gigantesques, organisés avec un souci de perfection formelle et esthétique qui ne laissait rien au hasard, furent organisés en plusieurs points du pays, dans le but ultime de fascinerlittéralement le public. Les moyens les plus importants furent mis au service de ces défilés de propagande. Gigantesques podiums, stades, éclairage et musique militaire, alignement de milliers de participants toushabillés à l’identique, défilant ou bordant les limites des défilés… L’aspect scénographique voulait rivaliser avec les représentations que l’on se faisait des défilés de la Rome antique, celle desvictoires des César. Affiches peintes puis imprimées, photographie, cinéma et la radio naissante furent mis à contribution pour imposer l’image du civil obéissant et patriote, du guerrier allemandindestructible, du fürer à la fois paternel et guide absolu, incontestable, de l’Allemagne conquérante. Mais les affiches, les films et toutes autres productions de la propagande sous contrôle deGoebbels, avaient aussi pour cible la dénonciation des peuples voisins et de leur supposées corruption, de leurs dépendance aux fortunes des juif, présentés toujours comme manipulateurs et vicieux. Cettepropagande visait aussi tous les peuples jugés inférieurs, les « races » d’origine africaine, montrées comme animales, primitives, cruelles et stupides. Dans ce contexte, que pouvait-on attendre des «artistes » allemands ? L’architecture d’ Albert SPEER était au service exclusif, inconditionnel du pouvoir hitlérien et de sa folie des grandeurs. Germania, le nom que devait prendre Berlin une foistransformée était censée devenir une sorte de nouvelle Rome. La sculpture d’ Arno BREKER, imitant les statues de l’Antiquité de façon surdimensionnée, en ayant éliminé tout caractère sensuel issu de...
tracking img