Hjtredat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1678 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Spéculation, ou l’incompétence de nos politiques

«Casser la spéculation». Voilà ce que préconise Martine Aubry pour nous sortir de l’ornière où nous sommes bel et bien tombés. Elle est loin d’être seule. S’il existe un sujet qui rassemble par delà les clivages politiques, c’est bien celui de la spéculation, et seuls de petits organismes comme le parti libéral démocrate prennent encore lerisque de défendre cette façon d’envisager la bourse. Bouc émissaire parfait, soit disant brebis galeuse d’un système sinon sans faille, la spéculation contente autant les modérés que les radicaux dans la course à l’électoralisme. Quand la classe politique s’approprie le thème de la spéculation, ou l’histoire d’un grand mensonge.

Spéculateur ou investisseur
Les yeux rivés sur leurs écrans,ceux qui suivent les fluctuations des titres ne sont pas tous pareils. Il est important de différencier l’investisseur du spéculateur, car leurs comportements vis à vis du marché sont assez éloignés. En effet, l’investisseur apporte des capitaux stables à une entreprise cotée, se positionnant sur le long terme (achetant une action pour ne la revendre que bien plus tard) et recherchant des revenusréguliers, tandis que le spéculateur tente lui d’anticiper le futur (donc l’innovation) pour obtenir de gros gains de capital, positionné sur le court terme, jouant au jour le jour des sommes variant du tout au tout. C’est l’avènement d’Internet qui donna l’occasion à la spéculation d’être ce qu’elle est aujourd’hui, parce qu’il permit d’accélérer et de simplifier chaque transaction, d’accélérer ladiffusion de l’information. Ainsi, au contraire de l’investisseur en quête de dividendes, le spéculateur a pu déterminer son achat en fonction du prix de revente et réfléchir à la plus-value. Une des grandes erreurs que commettent tous nos politiques est de confondre la spéculation et l’agiotage, peut être d’ailleurs volontairement, ce qui fausse complètement le débat. L’agiotage, c’est lamanipulation des marchés dont est par exemple victime actuellement la Tunisie, où des profiteurs achètent en grande quantité des denrées rarissimes, notamment alimentaires, dans l’optique de faire grimper les prix. En France, le cas le plus massif d’agiotage date de la Révolution en 1789.

Les bulles spéculatives
Si la spéculation est aujourd’hui la cible de nombre d’attaques, c’est sans douted’abord parce qu’elle est accusée d’être l’auteur de «bulles», c’est à dire de la surévaluation d’une classe d’actifs (entre autres), qui se révélant inintéressante voire «toxique», subit brusquement une vente généralisée, ce qu’on nomme «éclatement», et donc un Krach. Pour mieux comprendre, on peut prendre l’exemple de l’or, ou même d’Apple (même s’il s’agit d’une mini-bulle). Face aux variationsincessantes et peu prévisibles des cours, dans un contexte économique difficile, les acteurs financiers, dont l’ «aversion au risque» augmente, se rabattent sur une valeur refuge, en l’occurrence l’or, dont ils font donc fortement augmenter le cours. On en arrive alors à un état du marché dans lequel, comme l’a dit le Nobel Joseph Stiglitz « la seule raison pour laquelle le prix est élevé aujourd'huiest que les investisseurs pensent que le prix de vente sera encore plus élevé demain », et où donc il ne repose ni sur une valeur intrinsèque ni sur un état réel de l’économie. En réalité, une bulle peut avoir plusieurs causes, et celle sur l’Or est un cas un peu particulier. En effet, nombre de bulles reposent sur ce qu’on appelle communément le «mal-investissement». Selon la théorie de Wicksell...

La vente à découvert
La vente à découvert (VAD) se trouve être le deuxième sujet mettant en cause la spéculation dans les soubresauts du système actuel. Ce type de procédé permet de parier sur la baisse d’un cours en vendant des titres que l’on ne possède pas en échange de la promesse de les racheter plus tard. Prenons un exemple: vous pensez que l’action de la BNP Paribas va chuter....
tracking img