Huile d'argan or du maroc

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 50 (12349 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TRADE FOR DEVELOPMENT

HuiLE D’ARgAN, L’OR Du MAROc?

ÉDITEUR RESPONSABLE Carl Michiels COORDINATION La Machine à Écrire sccs - Samuel Poos (CTB) RÉDACTION Sandra Evrard CONCEPTION TwoDesigners

© CTB, agence belge de développement, avril 2010. Tous droits réservés. Le contenu de cette publication peut être reproduit, après autorisation de la CTB et pour autant que la source soitmentionnée. Cette publication du Trade for Development Centre ne représente pas nécessairement le point de vue de la CTB.

SOMMAiRE

iNTRODucTiON ARgANiER, ARbRE DE ViE
> un biotope unique > une huile à haute valeur ajoutée

4 5 7

FEMMES Au cOEuR DE LA PRODucTiON cOOPéRATiVE
> un rempart contre la pauvreté ? > un revenu, un statut : la société Katima’a > une chercheuse universitaire à l’originedes coopératives > une opportunité d’alphabétisation 8 10 11 13

uNE FiLièRE EN éVOLuTiON
> Plus de solidarité, plus de qualité > Le projet Arganier. un programme de développement soutenu par l’union européenne > ibn Al baytar. une initiative environnementale et féministe > L’union fait la force. Les groupement d’intérêts économiques 14 15 16 17

LE buSiNESS DE L’ARgAN, côTé SOMbRE
> Huilesfrelatées > coopératives fantômes
> corruption

18 18 18 19 20

> L’envol de la valeur ajoutée > David contre goliath ?

VERS uNE ExPORTATiON DuRAbLE
> Label et traçabilité > un nom protégé, un cahier des charges strict 21 23

uN ENViRONNEMENT FRAgiLE
> L’arganeraie, rempart contre la désertification > AFKiR Aziz,chef du service Etudes à la Direction générale des Eaux et forêts d’Agadir24 26 27 28

cONcLuSiON RéFéRENcES & bibLiOgRAPHiE

iNTRODucTiON

iNTRODucTiON
Situé au carrefour de différentes influences géoclimatiques, le Maroc accueille sur son sol une flore variée, mêlant essences méditerranéennes, sahariennes et tropicales. Parmi celles-ci, on trouve l’argania spinosa, un épineux qui est à l’origine de la production de l’huile d’argan. L’arganeraie s’étire ausud-ouest du pays dans la région située entre Agadir et Essaouira. L’huile, à laquelle on reconnaît de nombreuses vertus est rare : l’espèce est endémique au Maroc et le processus de fabrication fastidieux. Méconnue sous nos latitudes il y a quinze ans, cette huile est aujourd’hui au centre de toutes les convoitises. Utilisée depuis toujours dans la gastronomie marocaine et pour les soins de la peau,elle jouit depuis la fin des années 1990 d’un nouvel intérêt de la part du consommateur d’Europe, d’Amérique et du Japon. Le fruit de l’arganier – plus précisément son noyau – permet de produire une huile extra-vierge aux propriétés exceptionnelles. Six à sept arbres sont nécessaires pour produire un seul litre d’huile d’argan. Le travail d’extraction est traditionnellement effectué par lesfemmes berbères, qui perpétuent cette tradition ancestrale. Depuis une dizaine d’années, cette activité, jadis traditionnelle, s’est développée sur le mode industriel, pour répondre à la demande croissante des marchés étrangers. Depuis 1996, afin de sauvegarder leur activité traditionnelle et de maintenir le développement socio-économique des régions rurales, des femmes se sont groupées encoopératives. Elles sont environ 130 aujourd’hui à assurer un revenu régulier à plus de 4 500 femmes1. Outre sa dimension socio-économique, l’arganeraie constitue aussi un enjeu écologique de taille. Située aux portes du désert, elle permet de contenir sa progression. Mais si la superficie de la forêt d’arganiers s’étendait sur un million et demi d’hectares au début du XXème siècle, elle a aujourd’hui fondu demoitié et ne représente plus que 7% de la surface forestière du pays. Le 8 décembre 1998, l’arganeraie a été érigée réserve de la biosphère par l’Unesco.

1 | Chiffres donnés par Zoubida Charrouf, professeure à l’université de Rabat. Il y aurait une centaine de coopératives faisant travailler 4 000 femmes, selon la publication « Le marché de l’huile d’argan et son impact sur les ménages et...
tracking img