Huis clos

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1034 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La pièce de théâtre Huis Clos a été écrite par Jean-Paul Sartre en 1944 et a fait partie du courant existentialiste qui a vu le jour en France pendant la Deuxième Guerre mondiale. L’existentialisme puise ses racines dans la philosophie en se basant sur la liberté, mais aussi la responsabilité. Sartre joue sur deux tableaux. Tout d’abord, il sera question du fait que l’enfer, c’est les autres,puis de la condamnation des trois personnages à l’image de leur vie.

D’abord, l’enfer, c’est les autres, car la pièce où ils sont enfermés est petite, il n’y a pas d’endroit où ils puissent se cacher pour être seuls, pour avoir un peu d’intimité. La présence des autres personnages dans la pièce est embarrassante. Les personnages ne peuvent s’échapper, il n’y a pas de refuge, pas de repos. Il faittoujours jour, la lumière est très forte et «on ne peut pas (l’) éteindre» (p19), tout ce qu’ils font est vu. Ils ne peuvent pas fermer les paupières; ils ne peuvent pas se cacher dans le sommeil. Ils doivent «vivre les yeux ouverts» (p19). Il n’y a rien dans la pièce qui leur permette d’oublier la présence des autres. De plus, le jugement des autres est nécessaire, puisque pour se connaître, ilfaut passer par le regard des autres. Estelle est une femme très coquette qui a constamment besoin d’être vue par les autres. Lorsqu’elle se rend compte qu’il n’y a pas de miroir en cet enfer, sa seule ressource devient le regard des autres, car sans le regard, Estelle ne serait plus rien. Garcin, à son tour, a besoin du regard des autres pour affirmer sa propre vérité sur lui-même. Il a besoind’Inès, pour gagner son respect. Inès est morte aussi, donc elle n’existe plus, mais c’est une femme méchante qui a «besoin de la souffrance des autres pour exister. Une torche. Une torche dans les cœurs. Quand (elle est) toute seule, (elle’éteint) (p57). Les trois personnages, Inès, Garcin et Estelle ont tous les trois besoin des autres personnages pour pouvoir exister. Garcin est le premier àréaliser cela, en disant : « Aucun de nous ne peut se sauver seul; il faut que nous nous perdions ensemble» (p63). Bref, le fait de ne pas pouvoir être seul et d’être constamment observé par les autres est obligatoire. Le jugement des autres est nécessaire à la révélation de sa propre existence.

Deuxièmement, on remarque que les personnages sont condamnés à cet enfer à l’image de leur vie, car lespersonnages se retrouvent encore dans un triangle. Le trio ne peut pas donner des relations harmonieuses, puisqu’il y a toujours une personne de trop. Le fait que les trois personnages soient emprisonnés ensemble pour l’éternité engendre un conflit. Inès est homosexuelle et veut avoir Estelle pour elle toute seule, tandis qu’Estelle désire les hommes. Inès a un pouvoir sur la relation entre Garcin etEstelle. Ils ne peuvent rien faire quand elle les regarde, ils n’y arrivent pas. Estelle et Garcin ont un pouvoir sur Inès, car elle devient hystérique, elle a une crise de nerfs quand ils commencent à se déshabiller devant elle pour faire l’amour. Ils ne font pas attention à son cri : « Estelle! Garcin! Vous perdez le sens! Mais je suis là, moi! Devant moi? Vous ne …Vous ne pouvez pas!» (p74).Garcin a un pouvoir sur Estelle, qui le désire. Il peut la laisser tomber dès qu’il veut. Les trois personnages sont inséparables par la puissance de leurs désirs contradictoires. Ils sont trop attachés à autrui, « (ils sont) inséparables» (p87). Tous possèdent un pouvoir l’un sur l’autre, ce qui est problématique. Ensuite, Garcin et Estelle masquent la réalité, même en enfer. Garcin octroie uneimportance particulière à ce qu’Inès pense de lui, surtout en ce qui concerne la façon dont il a vécu sa vie. Il veut qu’elle le croit lorsqu’il affirme avoir vécu selon ses principes en dirigeant un journal pacifiste; il veut la convaincre qu’il était une bonne personne, mais elle n’en croit rien puisqu’elle connaît la façon dont il se comportait avec sa femme. Malgré les souffrances qu’il a...
tracking img