Imaginaire pascalien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cet article est disponible en ligne à l’adresse :
http://www.cairn.info/article.php?ID_REVUE=DSS&ID_NUMPUBLIE=DSS_053&ID_ARTICLE=DSS_053_0443
L’imaginaire contourné des Pensées
par Christian BELIN,
| Presses Universitaires de France | XVIIe siècle
2005/3 - n° 228
ISSN en cours | ISBN 2130553095 | pages 443 à 452
Pour citer cet article :
— Belin et C., L’imaginaire contourné des Pensées,XVIIe siècle 2005/3, n° 228, p. 443-452.
Distribution électronique Cairn pour Presses Universitaires de France .
© Presses Universitaires de France . Tous droits réservés pour tous pays.
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des
conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales dela licence souscrite par votre
établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière
que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur
en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.
L’imaginaire contourné desPensées
Chez Pascal, l’imagination est investie d’un pouvoir régalien et coercitif. C’est
« cette partie dominante dans l’homme, cette maîtresse d’erreur et de fausseté »,
« cette superbe puissance ennemie de la raison ». Ces formules bien connues émaillent
le long fragment 781, situé au centre de la liasse Vanité. Pascal raisonne en termes
de violence, tout en se référant à une dramaturgiesociale et mondaine de l’illusion.
Au chapitre des « puissances trompeuses », l’imagination brille d’un éclat incomparable,
aussi vaine que tyrannique2. Les trois anecdotes racontées en ce même fragment
accréditent la thèse de ce qu’il nomme ailleurs une « vie imaginaire »3, totalement
imaginaire, où lorsque même la force physique s’avère insuffisante, triomphe
par contrecoup la seulegrimace. Un magistrat vénérable éclate de rire au milieu d’un
sermon ; un philosophe sur une planche craint le précipice ; un avocat bien payé se
montre particulièrement zélé : autant de figures qui rejoignent le Scaramouche ou le
Dr Graziano de la commedia dell’arte 4. Dans un monde de carnaval où tous les signes
grimacent, où la déraison paraît si universelle que l’objet de la politique consisteà
« régler un hôpital de fous »5, il ne faut pas s’étonner que l’imaginaire soit consubstantiel
à la pensée, ni qu’il devienne parfois un véritable mode de connaissance. Pascal va
jusqu’à évoquer l’existence de ces « sciences imaginaires » destinées à gouverner un
monde frappé par la maladie sur le plan psychique et moral.
Mon propos cherchera à mettre en relation l’imaginaire des Penséesavec un art
d’agréer ou de persuader fondé sur une observation concrète du réel, et pratiquant
XVIIe siècle, no 228, 57e année, no 3-2005
1. Nos références renvoient à l’édition de Philippe Sellier, Classiques Garnier, 1991.
2. Sur l’imagination chez Pascal, voir L’Image dans l’oeuvre de Pascal, de Michel Le Guern, Armand
Colin, 1969, ainsi que l’étude pénétrante de Gérard Ferreyrolles, LesReines du monde. L’imagination et la
coutume chez Pascal, Champion, 1996.
3. Fr. 653.
4. Fr. 483.
5. Fr. 457.
comme par nécessité le détour digressif. L’image divertit en effet, mais elle ne dispense
pas d’une « pensée de derrière »6, apte à réinventer le monde selon de nouvelles
dispositions. Ce sera le propre de cet imaginaire contourné, tordu jusqu’à l’excès,
dans ses courbes et sescontre-courbes, que de combiner à l’infini les éléments disparates
du réel. Mais cette ars combinatoria fabrique essentiellement un Vide où
s’enracine la quête d’une intelligibilité étrange et insoupçonnée.
LE MONDE SOUS BÉNÉFICE D’INVENTAIRE
L’écrivain recourt fréquemment aux images, dont il connaît le pouvoir de
persuasion sur une nature humaine blessée, incapable de soutenir longtemps un...
tracking img