Imagination- essence de l'homme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 44 (10984 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SECTION I

-------------------------------------------------
Les chemins de la pensée :
-------------------------------------------------
Les différentes étapes de la formation de la conscience- qu’elle est la place de l’imagination comme faculté humaine dans cet itinéraire ?

-------------------------------------------------
Chap 1 : Les rapports de l’homme et du monde : de la consciencesensible à la conscience représentative

I. L’être au monde de l’homme (le Dasein)

L’enfant vient au monde pour ainsi dire « à l’état brut », selon E. Kant alors que l’animal naît déjà ac tout ce qu’il peut être. A l’évidence, les animaux sont tout entiers des êtres naturels dont le devenir est de part en part porté par l’espèce et chacun d’eux est comme un élément de cette espèce dont lecomportement est plutôt répétitif de l’espèce qu’individualisé. De ce fait, la structure anatomico-physiologique comme d’ailleurs éthologique (du comportement), sont les déterminants des caractéristiques animal-milieu. L’animal est un élément d’un environnement alors que l’homme, tout homme, appartiendra à un monde possible mais non nécessaire.

Le vivant est un être de manque car il a desbesoins en eau, nourriture... il est tjs en voie d’achèvement. On remarquera que tt vivant d’une manière plus ou moins complexe tend à être individualisé, ce caractère étant manifestement la marque d’identification du phénomène vivant, phénomène au sens de mode d’apparaître de tout ce qui porte vie. Parmi tous les vivants, il est remarquable de considérer l’homme comme ayant surement unecaractéristique différentielle essentielle (cad qui touche une essence), a savoir qu’il est le seul vivant a être à la fois dans le monde et hors du monde. Son être n’est pas seulement immanent (= qui est contenu dans son être). Cet espace temps de différence homme-milieu s’appelle génériquement conscience, esprit, âme… termes qui renvoient à cette possibilité pr l’homme de prendre conscience de la réalité oùil se trouve implanté, ce qui généralement s’appelle la possibilité de représentation, l’homme étant avant tout non seulement ce qui positivement le constitue mais aussi cet être de possible tel que la représentation en général en dépend sans compter que de ce fait il peut être là où il n’est pas d’une certaine manière, ce qui est bien la marque qu’il échappe à son milieu par l’imagination,l’invention et de façon manifeste par sa possibilité d’exister dans et par cette caractéristique de l’esprit de la conscience. La citation de Kant trouve ici une application remarquable et elle se rapporte a tout les modes de présence de ce qui est humain individuellement comme collectivement.

Pr être homme il faut avoir la possibilité de décoller de son milieu.
Paul Valéry (1871-1945) : « il n’y aque les huîtres et les sots qui adhèrent ».

L’animal, certes selon les modalités diverses exprime tjs un état de nécessité et dans tt ce qu’il est et qu’il sera, il est tjs déterminé à l’être selon sa seule nature. Par définition, la nécessité exprime ce qui ne peut pas ne pas être et l’homme non seulement peut l’éprouver d’une manière sensible à travers son corps lorsque celui-ci manifestedes limites, devient douloureux, mais aussi cette nécessité comme tte réalité peut être en partie connue par un mouvement de la conscience intentionnel et qui recherche alors le sens de cette réalité nécessaire. Il y a la l’objet même de la connaissance en général, celle qui retînt d’abord la curiosité de l’esprit des premiers hommes. Et lorsque la philosophie naquit suite aux premières tentativesdu mutos (des mythologies), elle chercha le grd principe présidant à l’ordre du monde, à savoir lequel le logos exprimant la disposition nécessaire de ce qui est, l’ordre du monde. La connaissance de ce fait est l’une des premières manifestations élaborée de ce que peut l’esprit. Ce Noos (nous) qui est en isomorphisme ac l’ordre général du monde, le logos. On comprend alors que l’une des plus...
tracking img