Immigration

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 38 (9389 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La médiatisation de l’immigration dans la France des années 80

Publié dans Annales de la recherche urbaine, n°57-58, déc. 1992 - mars 1993.
également disponible sur http://www.urbanisme.equipement.gouv.fr/cdu/datas/annales/battega.htm
Durant ces dix dernières années, au cours des années 80, l’immigration maghrébine est devenue en France un thème d’actualité. Des rodéos des Minguettes auxémeutes de Vaulx-en-Velin, des faits divers de la délinquance urbaine aux succès publics de certaines vedettes issues de l’immigration, de la compassion à l’égard des réfugiés à la hantise des risques d’invasion et à l’inquiétude devant la présence accrue de clandestins, de la tolérance vis-à-vis de populations musulmanes pratiquant un islam tranquille à la crainte d’une structuration communautaireautour d’un islam militant, de la méfiance à l’égard de familles bénéficiaires de la solidarité sociale à la reconnaissance étonnée du dynamisme des petits commerçants étrangers, plusieurs images des immigrés se sont dessinées, superposées, enchâssées. La configuration floue qui en résulte a complexifié et modifié les représentations antérieures de l’immigration maghrébine. Elle a transformé lafigure du travailleur immigré qui, de la fin de la guerre d’Algérie jusqu’au milieu des années 70, avait organisé en France la perception publique de cette population [1].
Au début des années 80, la concentration résidentielle de familles immigrées dans certains quartiers des grandes villes et à leurs périphéries a en effet fait apparaître l’immigration maghrébine et notamment algérienne dans sadimension communautaire au moment même où les grands secteurs économiques qui utilisaient de la main d’oeuvre immigrée salariée se retrouvaient en crise et se restructuraient. Sous de nouvelles formes, les immigrés et les générations issues de l’immigration sont devenus visibles aux regards des citadins : par voisinage dans les quartiers d’habitat social et les banlieues, par co-présence dans les ruesdes villes, les transports en commun, les centres commerciaux, dans le cadre de leurs activités professionnelles, notamment dans les secteurs de l’action éducative.
Mais la visibilité nouvelle des immigrés et des enfants d’immigrés maghrébins aux regards de la société française ne s’est pas seulement opérée sur le mode de l’observation directe : au cours des années 80, elle s’est égalementimposée sur le registre des discours publics et médiatiques. Par leur participation ou leurs implications dans différents événements fortement médiatisés, des Marches des Beurs aux concerts de SOS-Racisme, de la prière dans l’usine Renault à la réforme du code de nationalité, de l’affaire Rushdie à l’affaire des foulards dans les écoles, des émeutes de Vaulx-en-Velin aux incidents de banlieue qui ontémaillé le début des années 90, les immigrés ont été fortement présents dans l’espace civique de la société française. Et l’immigration est devenue un sujet de controverses. Ces événements, en constituant un des motifs de l’actualité médiatique, ont entretenu des polémiques politiques prenant pour objet et pour enjeu les rapports entre la société française et l’immigration. Ils ont également modifiél’image publique de l’immigration et des populations maghrébines et musulmanes de France : ils ont désenclavé l’immigration des espaces restreints de publication auxquels elle avait accès, en lui ouvrant de nouvelles voies d’accès à la visibilité publique.
Des analyses de presse montrent ainsi qu’au cours des années 80, le volume rédactionnel traitant de l’immigration dans la presse écritefrançaise augmente, que les catégories qui la désignent changent (de "travailleurs immigrés" à "Beurs, clandestins, musulmans"), que les rubriques sous lesquelles elle apparaît se diversifient [2]. L’immigration passe des pages intérieures à la une des grands journaux quotidiens, des rubriques "faits divers" et "social" aux rubriques "société" et "politique". Elle fait la couverture de nombreux...
tracking img