Isic

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1059 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1) Etat des lieux des pathologies (physique/psychique)

Hypothèses : Les SDF ont des pathologies psychologiques et physiques qui les entrainent à la rue.

Ils développent leurs pathologies dans la rue.

|toxicomanie |Consommation alcool/tabac (cirrhoses, prbl digestif, cancers) |Dermato
(engelures de – en -, gale, pieds) |Traumato (chutes, violence, accidents) |Psychiatrique(surtout femme) |dentaire |Épilepsie
Diarrhées |Jeunes prennent plutôt drogues |Mauvaise hygiène, cardiaque | |CAHM |√ |√ |√ |√ |√ |√ | | | | |Entraide le relais |√ | | | | | | | | | |ALT |√ et SIDA |√ | | |√ | | | | | |Urgence |√ |√ |√ |√ |√ | |√ | | | |CUS |√ |√ |√ | |√ | | |√ | | |Accueil des deux Rives |√ |√ |√ |√ |√ | |épilepsie | |√ | |Emmaüs |√ |√ | | |√ |√ | | | | |Espace indépendance |√ || | | | | | | | |

CAHM : évolution des pathologies par la rue, voire créées
Dans deux sens : un mauvais état éloigne l’insertion
La santé est un point accroche pour un suivi médical, voir social
Pas de repos (période de convalaissance)

Entraide le relais : évolution des pathologies par la rue, voire créées
Addiction, si pas encore là avant la rue, apparaisse ou se dégradeDéjà porteur des syndromes de psy, mais dans la rue, la maladie éclate, comme la schizophrénie
Problème psycho qui se déclarent dans la rue (et présente déjà avant)
ALT : si pas de logement, pas de possibilité de soigner les SDF
La rue ne permet pas le soin des dépendances

Urgence : la pathologie n’a pas de lien avec l’exclusion
Problèmes psychologique qui sedéclarent dans la rue (et présente déjà avant)

CUS : différence entre rurale et urbain
Problèmes psychologique qui se déclarent dans la rue
Rupture en plus de la psy qui entraine à la rue

Accueil des deux Rives : peu de liens familiaux
Psychologiquement plus fragiles
Passé lourd
Problèmes psychologique qui se déclarent dans la rue (et présentent déjà avant)Emmaüs : Etat de santé empêche la reprise d’activité

Résumé : Voir Jonathan

2) La prise en charge et l’accès aux soins

Hypothèse a : Il est difficile pour les travailleurs sociaux d’accompagner des personnes souffrant de pathologies.

CAHM : pas d’accompagnement dans la durée par phase
SDF ont peur d’aller consulter à cause des diagnostics lourds
Peu de demandes des SDFUrgence/ long terme
Angoisse paralysante

Entraide le Relais : accès logement et travail difficile
Contraintes trop lourdes pour les personnes

ALT : instabilité -> échec
Difficulté par rapport à la dépendance, réinsertion, logement

Urgence : travail au jour le jour, pas d’accompagnement dans la durée

ASS Ville : pas d’accompagnement dans la durée

Accueil des deuxRives : pas d’accompagnement dans la durée par phase
Gestion du temps (RDV, médicament) et traitement

Emmaüs : difficultés des SDF à suivre leur traitement
Pas d’accompagnement dans la durée

Hypothèse b : Il y a un manque d’accès à la CMU parc qu’il y a un problème de domiciliation
- dû à un manque d’information
-dû à une résistance des SDF

Urgence :l’accès à la CMU n’est pas leur priorité

Emmaüs : l’accès à la CMU n’est pas leur priorité

ASS Ville : pas de problème d’accès aux soins

CAHM : l’accès à la CMU n’est pas leur priorité
Pas de problème d’accès aux soins

Hypothèse c : Les professionnels peuvent avoir des difficultés à rencontrer les SDF à cause des représentations.

ASS Ville/ CAHM : Rien

Entraide lerelais : a découvert la réalité du public à la rue plus vaste que le « clochard »

Hypothèse d : Les travailleurs sociaux ne sont pas assez formés aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer par rapport à la prise en charge de ce public.

CAHM : stage long avec public

Entraide le Relais : assez bien informé mais pas les institutions en général
Forme sur le terrain

Urgence :...
tracking img