Jean de la fontaine , deux coqs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1841 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Fontaine «  Les Deux Coqs » Fables

Introduction :
* La Fontaine fessait partie du cercle des mécènes, il a pu écrire grâce a Fouquet son mécène mais il a été renvoyé de la cours de Louis XIV. La Fontaine fut mal vu par le Roi Soleil. Il va recevoir la protection de 2 femmes Madame De La Sablière qui tenait un salon et Madame de Montespan qui été la maitresse du roi. Son premierrecueil de fables en 1668 et le deuxième en 1678. Le deuxième recueil de fables sera alors dédié à Madame de Montespan
* La Fables a ses origines grecques puisque le premier fabuliste fut Esope. La Fontaine s’inspire de li pour écrire ces propres fables. Il fait partit du mouvement littéraire du classicisme dont l’un des principaux auteur de l’antiquité. La querelle des anciens et des modernes estune querelle qui opposé ceux qui considèrent que les œuvres antiques devaient être parfaite et imités. Il y’a ceux qui pensait qu’il fallait renouveler les art comme Perrault (Petit Chaperon Rouge)
* La fontaine a écrit des Fables en particulier un intitulé « Les Deux Coqs » qui appartient au deuxième recueil qui a été dédié à Madame de Montespan. Les Fables Il s’agit d’un combat degallinacés pour une poule, retournement de situation puisque le premier vainqueur se vente de son succès et finit dévorés par un vautour
Comment La Fontaine dénonce t’il la guerre dans cette fables ?
Après avoir envisagé les caractéristiques de la fable nous montrerons qu’il s’agit d’un traitement burlesque tu thème de la guerre puis nous nous interrogerons sur le sens de cette parodie
I/ Lescaractéristiques de la fable :
1) Un récit plaisant :
Ce récit est un apologue, il apporte un enseignement, une morale. Il est didactique. Nous allons montrer que ce récit est plaisant. Il est mis en scènes avec des animaux. Champs lexical d’animaux « deux coqs, une poule, vautour, bec, perché, plumage, crêtes, coquets ». Il y’a une personnification d’animaux. « Jaloux, rages amour, gloire »->Sentiments habituellement destinée au humain. La majuscule a Coqs renforce la personnification, comme si s’été un nom propres
- référence explicite a la mythologie : « Troie, Xanthe «  référence au lieu Xanthe été le fleuve de la ville de Troie. Homer qui est l’auteur de L’Iliade (Troie =Ilion) « Helene » mentionné dans le texte qui renvoie toujours a la mythologie. «  Les Dieux, sort etfortune » qui renvoient aussi a la mythologie qui est caractérisé par les dieux et le destin
- Le texte est imagé avec des comparaisons et des métaphores «  La guerre allumé «  métaphore du feu pour designer la guerre. Mais elle renvoie aussi bien a l’amour qu’a la guerre. Ce qui caractérise l’amour entre Paris & Helene dans l’Iliade. « Cette querelle envenimée » Désigne la guerre. «  La fortune seplaît a faire de ces coups » = retournement de situation, le hasard.
- La Fontaine s’est inspirée de la Fables D’Esope en prose pour écrire une fable en vers .Des alexandrin, vers noble de l’épopée. Présence d’octosyllabes et de un seul décasyllabe
- Les sonorités »es = rimes croisés pour montrer l’affrontement de la guerre vers 5&6 Elles sont plates. Les rimes embrassées sont utiliséeV25a28 . Le succès du rivale . Poule avec Foule pour montrer que désormais il attire tout le monde . Allitération en q pour imiter le bruit de la court , le combat des Coqs . Assonance en é pour montrer que les Coqs fait tout pour gagner
2) Une portée didactique
- L’idée selon laquelle la moral de la fable est en action , Le schéma narratif du récit incite a la réflexion puisque la Fontainefait le lien entre le récit et la morale . Schéma narratif = 1 situation initiale hémistiche ( moitié de vers ), 2 coqs vivaient en paix utilisation de l’imparfait action qui durs , apparition de deux personnages éponymes , Deux coqs . Élément perturbateur . Présentation du 3ème personnages . Changement de temps , passé simple pour marquer une action brèves . Présence d’une antithèse . Paix/...
tracking img