Journal de lectures: que font les rennes après noel? d'olivia rosenthal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1720 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Journal de lecture
« Que font les rennes après Noel ? »

Auteur : Olivia ROSENTHAL
Editeur : Editions Verticales 2010
Texte intégral

Le 22 octobre 2010

Préoccupée par la question « que font les rennes après Noel ? » suggérée par le titre du livre que j’ai entre mes mains, je m’installe à mon table du travail. Bien que le titre me fais penser aux animaux, « les rennes », il est évidentque je ne vais pas parcourir une lecture documentaire sur leurs vie, je sais qu’il y a quelque chose de plus profond, les quelques mots dressés par l’écrivain sur le recto de la couverture, illustre bien ceci.

Mes premières appréciations concernant l’illustration de couverture, le découpage du texte en quatre chapitres, sont plutôt rassurantes, car je trouve le livre moderne, épuré. Je mesens plus assurée, je me dis que de parcourir ce livre ne sera pas trop difficile, au moins ça, car je ne l’oublie pas le bref résumé préparé par l’écrivain au dos de la couverture. L’idée de retourner à ses origines, agrandir, se chercher, s’épanouir, mis en relation avec la vie animal, me semble inédite.

Je passe vite sur la liste des livres publiés par l’écrivain, je n’ai lu aucun,quelques titres me retiens l’attention : « Les Sept Voies de la désobéissance », « On n’est pas là pour disparaitre », « Les félins m’aiment bien », « Viande froide ». Je passe encore plus vite sur la dédicace, je me dis que je vais la comprendre une fois la lecture achevée.

Le nombre de pages à parcourir pour chaque chapitre étant réalisable, j’organise ma lecture en respectant le découpage dutexte en quatre chapitres.

Premier chapitre.
de pages 13 à la page 60 (qui n’est pas numérotée ?).

Le premier mot, du premier chapitre, du premier alinéa, est « Vous », la deuxième personne plurielle. Dès le premier mot, j’ai un problème de compréhension de l’énoncé. « Vous » désigne un personnage ? Peut être, s’agit-il de l’écrivain lui-même ? Ou l’énoncé concerne nous tous, les lecteurs,d’autant plus, que ce premier alinéa évoque les premiers manifestations d’un sentiment humain, celui de vouloir « une bête ». Ce désir, parait s’imposer sous l’écriture précise et sans équivoque du narrateur, comme un sentiment prouvé par tous les êtres humaines. Pourtant, sans vouloir contredire, j’avoue que je n’ai jamais prouvé un tel désir.
Ma lecture se poursuit lentement, les alinéasévoquant la vie humaine s’entremêlant avec les alinéas évoquant la vie animale, d’où le besoin de me concentrer sur les deux plans, sans que je sache pour instant sur lequel des deux je dois focaliser mon attention. Je m’aperçois presque depuis la première page que ce tissage d’alinéas si différents, n’est pas un hasard. Je devine, j’aperçois, je découvre, ce que je crois a être le personnage centrale,par la relation étroite qu’elle entretien avec les animaux.
Je m’attarderais sur les alinéas descriptifs de la vie animale pour souligner leur valeur documentaire, l’écrivain semble avoir fait un impressionnant travail de documentation. L’étude mené par l’écrivain est digne de celui qui aurait pu être mené par un comportementaliste animalier, et encore plus, parce que le moyen choisi parl’écrivain de nous transmettre tous les renseignements accueillis c’est celui d’emprunter la voix des gens de métier : un soigneur dans un zoo, un éleveur des loups, un dresseur. Ces alinéas constituent à la fois une petite collection de textes des lois et de classifications animaliers qui fixent le statut des animaux dans notre société, par rapport à leur degré de dangerosité, leur environ naturel ; et àla fois une classification des rapports que nous pouvons entretenir avec les animaux, lorsque nous voulons les appréhender, les vendre, les acheter. Les idées annoncés part du particulier, les membres appartenant à même espèce, à la même famille (la horde pour les loups), pour enfin arriver au général, représenté par le rencontre du monde animal et le monde des humaines.
Revenant à...
tracking img