Jugement de salomon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (746 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’histoire
Dans l’Ancien testament, le Premier Livre des Rois (3, 16-28) célèbre Salomon comme un roi sage qui a fait régner la paix, fait œuvre de bâtisseur, entreprenant, entre autres, laconstruction du Temple de Jérusalem. Aucune donnée archéologique n’attestant l’existence de ce roi – contrairement à celle de son père le roi David – on ne peut qu’estimer son règne : entre 970 et 930 avantJésus-Christ.

La Bible raconte donc ses hauts faits et célèbre sa sagesse en prenant appui, entre autres, sur son fameux jugement.

Annonces Google
Un litige entre amis ? La justice 2.0 répondra àtoutes vos questions pour vous départager www.ilfautunjuge.com
La Collection 2011 à -35% Retrouvez toute la Collection 2011. Plus de 20 modèles jusqu'à -35% ! www.shopoon.fr/Salomon
D'après cerécit, deux prostituées se présentent devant Salomon pour les départager : la première explique qu’elle a accouché d’un garçon et que trois jours plus tard la seconde a aussi donné naissance à un garçon.Or, pendant la nuit, cette dernière a étouffé son enfant en se couchant malencontreusement dessus. Profitant du sommeil de sa compagne, elle a procédé à l’échange des bébés.A son réveil, la premièremère s’est aperçue du subterfuge. Devant le refus de l'autre femme de lui restituer son enfants, elle a proposé de porter l’affaire devant le roi et les voici avec les bébés, l'un vivant, l'autre mort.Elles racontent leurs versions respectives. Devant leur impossibilité à se mettre d’accord, Salomon prend une décision que la Bible raconte en ces termes :

(Il dit) : "Apportez-moi une épée. Onapporta une épée devant le roi. Et le roi dit : Coupez en deux l'enfant qui vit, et donnez-en la moitié à l'une et la moitié à l'autre. Alors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailless'émouvoir pour son fils, et elle dit au roi : Ah! mon seigneur, donnez-lui l'enfant qui vit, et ne le faites point mourir. Mais l'autre di t: Il ne sera ni à moi ni à toi; coupez-le ! Et le roi,...
tracking img