Kafka

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (651 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Contrôle de lecture
Dans la colonie pénitentiaire de Franz Kafka

1. Dans la colonie pénitentiaire de Kafka, les êtres sont assujettis aux objets et l’absurde est prédominant. Commentez enappuyant vos observations sur des illustrations!

L’officier présente la machine, qui est en réalité un élément de torture, au voyageur comme étant l’œuvre de l’ancien commandant. Il parle de celui-cicomme étant en quelque sorte un «Dieu». Il présente la machine en question comme étant un objet honorable, au service de «Dieu» et la colonie pénitentiaire comme étant la création de l’anciencommandant. On observe tout ses éléments dans la citation suivante : «Cet appareil est une invention de notre ancien commandant. J’ai travaillé aux tout premiers essais et participé également à tous lestravaux jusqu’à leur achèvement. C’est à lui seul, néanmoins, que revient le mérite de l’invention. […] je ne m’avance guère en affirmant que toute l’organisation de la colonie pénitentiaire, c’est sonœuvre.»[1] En fait, le discours entier de l’officier représente une métaphore filée puisque tout son discours porte sur ses éléments. On observe l’admiration qu’il porte à l’ancien commandant, ainsi queson dévouement envers la machine, il ne vit plus que pour elle, puisque c’est tout se qui reste de l’ancien commandant. L’absurde est prédominant puisque le discours de l’officier ne retransmet aucunélément essentiel, il se confond avec son rôle et ne vit que dans l’espoir que tout revienne comme sous le règne de l’ancien commandant. «Et il embrassa d’un regard empreint d’une certaine admiration cetappareil qu’il connaissait pourtant bien.»[2] Dans cette citation, on remarque que l’officier est complètement «fou», d’une certaine façon, puisqu’à ses yeux, la machine représente tout ce pour quoiil vit. Il est soumit devant cette appareil et ne jure que par elle. C’est comme si, sans elle, il n’était plus.

2. Les différences de tonalités, les descriptions et les discours dans la...
tracking img