Keynes et le sous emploi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (807 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir maison de Spécialité
Sujet 2 : Sous-emploi et demande selon J.M.Keynes

1) A l’aide de vos connaissances et du document 1, vous montrerez en quoi Keynes s’oppose à la théorie classique del’emploi. /10.

Keynes, économiste britannique, se distingue dans la première moitié du XXème siècle notamment pendant la crise économique des années 30, des théories néoclassiques en pleinessor.
Par opposition à cette construction libérale de l’époque, prônée par ses professeurs Marshall et Pigou, Keynes sera l’un des premiers à réellement mettre en place une nouvelle théorie économique,mettant en avant le côté « nocif » de l’épargne, favorisant l’intervention étatique par la relance budgétaire, dans un seul but : relancer la demande. Opposé en pratiquement tous points aux tenantsnéoclassiques, Keynes contredit la théorie classique de l’emploi.
Selon les classiques, la demande et l’offre sont deux fonctions respectivement décroissantes et croissantes. Elles se croisent lorsde ce que l’on appelle le « point d’équilibre » qui correspond au plein emploi. La courbe d’offre de travail, établie par la théorie néoclassique explique donc le comportement supposé par lesemployés/futurs employés : Elle détermine la quantité de main-d’œuvre disposée à travailler en fonction des différents niveaux de salaire. Plus ce salaire est élevé, plus le nombre de travailleurs disposés àtravailler est élevé. À l’inverse, cela suppose que, plus le salaire réel diminue, plus un nombre croissant de travailleurs prend le parti de ne pas travailler pour un salaire aussi faible. Pour lesnéoclassiques, le chômage est donc volontaire car il existe chez les employés une volonté commune de ne pas travailler à un salaire moindre.
Pour Keynes, la baisse du pouvoir d’achat ne fait pas baisserl’offre de main d’œuvre, car ceci reviendrait à supposer une forme de chômage volontaire, ce que l’auteur refuse. Il s’oppose ainsi à la vision du marché dépeinte par les néoclassiques : Pour...
tracking img