La banque de details

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3357 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA BANQUE
DE
DETAILS
EN
FRANCE

Sommaire

1. Introduction

2. L’évolution de la banque de détails en France
• Une industrie au service de la politique macroéconomique (1941 - fin des années 70)
• La bancarisation de l’économie (1966 - 1984)
• La libération des années 80
• La bancassurance

3. Les services de la banque de détails en France
• Leschiffres clés
• Le prix des services bancaires en France par rapport au reste du monde
• Comptes bancaires & épargne
• Les moyens de paiement
• Les crédits

4. Stratégie de développement du réseau
• Développement des ouvertures d’agences en France
• Conquête de la clientèle

5. Conclusion

INTRODUCTION

La numérisation des canaux de distribution, induitepar le développement des technologies de l’information, transforme les conditions concurrentielles dans la banque de détail. De nouvelles firmes émergent grâce au déploiement d’Internet : sites comparatifs spécialisés dans le crédit, banques entièrement à distance, brokers en ligne, ….
Aussi une des conditions nécessaire, pour analyser ces modèles et leurs pertinences, est de revenir sur ladynamique industrielle qui a permis d’édifier la banque de détails en France.

L’approche retenue ici se singularise par l’isolement de deux variables clefs : le modèle économique, c’est-à-dire le mode de croissance des firmes bancaires (organisation industrielle et moyens développés pour engendrer des profits). La seconde fait référence à l’ensemble des activités mises en œuvre pour créer etdistribuer les produits et services d’une entreprise. Dans l’industrie bancaire, la chaîne de valeur se compose de trois activités principales liées économiquement : le back office (traitement administratif des opérations), la production de produits et services et la distribution.
En effet, les banques sont des intermédiaires qui assurent traditionnellement quatre types d’opérations : la collectedes dépôts, la distribution des crédits, les opérations interbancaires et la gestion des moyens de paiements. Les deux premières fonctions, qui constituent le cœur de l’activité bancaire de détail et la source principale de revenus, se sont profondément transformées. Deux modèles économiques se sont succédé, délimités par les réformes réglementaires. Le marché bancaire français s’estprogressivement ouvert introduisant une plus forte concurrence entre établissements depuis le début des années 80. Ces bouleversements ont radicalement modifié les modes de génération de revenus. Les commissions se sont progressivement substituées aux marges d’intermédiation traditionnelles dans le produit net bancaire.

Ces mutations se sont répercutées sur la chaîne de valeur des banques. Ainsi,l’organisation intégrée des activités semble atteindre, aujourd’hui, ses limites face au nouvel environnement concurrentiel. La distribution apparait comme l’activité clef.
Elle est génératrice d’avantage concurrentiel pour les banques. Ce processus concurrentiel provoque la réorganisation de la chaîne de valeur. Ce dernier phénomène risque, par ailleurs, de s’accélérer avec le développement d’Internetdans l’industrie. L’objectif de cette étude est d’examiner les aspects réglementaires et économiques de l’industrie bancaire française pour appréhender la dynamique du secteur bancaire.

Comment a évolué le rôle des banques dans l’économie ? Quelles sont les conséquences des réformes sur l’organisation industrielle ? Quels sont les stratégies de distributions ?

L’étude est organisée en troisparties. La première examine évolution de la banque de détails en France. La deuxième partie analyse le marché des services relatif à banque de détails. Enfin, la dernière partie examine la stratégie de développement du réseau bancaire.

L’EVOLUTION DE LA BANQUE DE DETAILS EN FRANCE

Une industrie au service de la politique Macroéconomique (1941 - fin des années 70)

Des années...
tracking img