La bruyere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (414 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA BRUYERE
L’interet
Ressemble a la fontaine? Il parle de politesse, de vice, de deguisement. Il faut toujours faire attention a qui on fait affaire.
Et le monde qui vient d’etre tromper estencore prêt a etre tromper par d’autre. Page 2
Courtisans, comediens? Se multiplie, sont la ou les grands ne le sont pas. Ils mangent delicatement et avec reflexion. Ils observe pour mieux agir. Ilsn’habitent d’aciens palais après les avoir renouveles et embellis. Ils sont capable d’en mettre.
Il doit etre tres vigilant, prêt a tout et capable de rajouter a la conversation nimporte quand mais d’unefacon noble, riche. Ses ancetres doivent etre connus, et il doit avoir des caracteristique de noblesse. Il est la avant le Prince. Il raconte des histories et a force de les dire et qu’ils serontrepandues, il seront crus.
Une Remarque: La cour est vraiment quelquechose de mal pour La bruyere. Les gens changent en personnes mauvaises. Encore une fois l’on fait allusion au singe comme dans laFontaine, mais cette fois ce n’est pas juste a la cour, mais c’est aussi dans leur province respectable. Ils prennent ce qu’ils apprennent a la cour, et l’utilise contre leur propres personnes. C’estune facon de distribute la hauteur, la fierte et le commandement sur les gens qui n’ont jamais ete a la cour. C’est interessant aussi de voir comment la presence d’un grand peux les rabaisser, et enfaite les render comme ils etaient avant, c’est a dire moins mauvais…
Il parle de la vertu lorqu’il dit que les courtisans fiers et superbes se font demolir, et ceux qui sont honnete, et modeste sesoutiens mieux, il ny a rien a deformer.
Les aventuriers, profitent de la nouveaute pour se render au prince.
L’homme de merite et de valeur ne ressemble meme pas a ses portraits tellement qu’il estvu de bas. Sa fortune pourrait etre perdu a nimporte quelle moment. Il ny en a point qui le dedaigne mieux, le blament plus que ceux qui disait du bien de lui..
Lignes 33-35. C’est comme des...
tracking img