La caisse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1041 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
La pauvreté dans le monde

Il y a près de trois milliards de femmes et d’hommes qui vivent aujourd’hui avec moins de 2 dollars par jour. Environ 8 millions d’enfants meurent chaque année à cause de la pauvreté, 150 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent des méfaits de la malnutrition, près de 100 millions d’enfants vivent dans la rue dans des conditions de dénuement extrême.

Selonles statistiques que donne le Brésil, l'écart entre les riches et les pauvres a été multiplié par 30 entre 1960 et 1974 et par 74 entre 1974 et 1997. Un cinquième de la population mondiale détient 86% de toutes les richesse de la planète.

Le montant total de l'investissement supplémentaire qu'il faudrait consentir pour assurer à tous l'accès aux services sociaux de base - instruction, santé,nutrition, santé en matière de procréation, planification familiale, eau salubre et assainissement - est estimé à quelque 40 milliards de dollars par an. C'est moins que ce que les Européens dépensent en cigarettes et cela représente un dixième du commerce mondial de stupéfiants. C'est aussi trois fois moins que le montant des dépenses militaires des pays non-industrialisés. (Kofi Annan, NationsUnies)

Sur les 50 pays les plus pauvres du monde, classés selon l’indicateur de développement humain (IDH) du PNUD, 33 sont situés en Afrique subsaharienne. Malnutrition, pauvreté, illetrisme, situation sanitaire désastreuse... le continent est la première victime du creusement des inégalités dans le monde. Si de 1960 à 1980, les pays d’Afrique ont enregistré des progrès sensibles en matière dedéveloppement économique et social, ces progrès se sont ralentis, notamment du fait des effets désastreux des plans d’ajustement structurel menés par les institutions financières internationales.
Sources : World Resources Institute (WRI), Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Banque mondiale, Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).



Sécurité alimentaireGuerres, famines, nourriture inaccessible... La problématique est la même en France et dans le monde : répondre au besoin vital de nutrition et apporter des solutions sur le long terme.
En cas de crise, le SPF sait intervenir dans l'urgence. En France comme ailleurs, la distribution de denrées alimentaires permet de sauver des populations de la famine.
En France, les libre-service de lasolidarité permettent à des familles à faibles revenus de s'alimenter avec des produits variés.
Dans le monde, le Secours populaire mène des actions permettant aux populations de produire elles-mêmes leur nourriture : projet d'adduction d'eau, coopérative agricole, constitution de cheptels, microcrédit...


Dignité de la personne et accès auxdroits

Etre respecté en tant qu'être humain ne saurait être un privilège. Le Secours populaire accueille et informe les personnes en difficulté de leurs droits afin qu'elles puissent vivre dans la dignité.

Les permanences du SPF accueillent les plus démunis afin de définir avec eux, un parcours d'aide adapté. Qu'il soit alimentaire, vestimentaire ou professionnel, ce parcours a pour objectifprioritaire d'aider les personnes exclues à se réinsérer et à connaître leurs droits.
Le Secours populaire s'efforce de donner à chacun les moyens de vivre dignement car "Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux (...)"Accès à l'éducation

Le Secours populaire se bat pour favoriser l’accès à l’éducation afin qu’enfants et adultes puissent apprendre, s’épanouir et participer à l’évolution de la société dans laquelle ils vivent.

Savoir lire, écrire et compter est un enjeu majeur de l'intégration sociale. Afin de lutter contre l'illettrisme, le Secours populaire...