La communication hors media

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8855 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PARTIE 2 - LA COMMUNICATION HORS MEDIA
I. Le hors média : publicité détournée 11
a. Les évolutions 11
b. Duel Média-Hors Media : Répartition des dépenses de communication en million d’€ 12
c. Hors média : la communication événementielle ? 14
II. Cinq objectifs complémentaires 16
a. Stimuler un discours commercial objectif : 16
b. Influencer à la fois les tendances de consommation et lesopinions de société 17
c. Rendre la marque publicitaire sympathique et indispensable 19
d. Eviter le zapping et la surproduction publicitaire 20
e. Contourner les lois interdisant la publicité de certains produits ou catégories de commerces 20
III. Les conséquences du développement Hors Media 21
IV. Conclusion 22

PARTIE 3 - MA MISSION HORS MEDIA : BURN DAY
I. Le Contexte 24
1. Lamarque 24
2. La produit 24
3. Le Festival International du Film 2009, un prétexte idéal 24
II. Echantillonnage BURN DAY 26
1. Objectifs 26
2. Préconisation faites à la société COCA COLA 26
a. EN GENERAL 26
b. HÔTES/HÔTESSES 26
3. Mécanique 28
a. EQUIPE TERRAIN ET TOURNEE DE LA SMART LIMOUSINE 28
b. LOGISTIC 28
c. PRODUITS 29
4. Budget prévisionnel échantillonnage 30
III.Relations publiques et référencement 31
1. Relations publiques 31
2. Mécanique 32
3. Budget prévisionnel relations publiques et référencements 33

INTRODUCTION

Après 2 mois passés chez Prospect Events, je finalise mon stage grâce a ce mémoire de fin d’étude, véritable recueil de l’enseignement que j’ai pu tirer de cette expérience.

Ma dernière année à l’IUT s’étant achevée, je suisravie que cette insertion dans le milieu professionnel m’ait permis de concrétiser un enseignement de deux ans dans ce vaste domaine que j’ai choisi d’étudier : le Marketing.

Véritable novice dans l’expérience de la « Communication » et de « l’Evénementiel », ce stage m’a tout d’abord permis d’appréhender la réalité de ces glorieuses entreprises dont on parle si souvent à l’IUT.

A travers lesdifférentes missions que j’ai menées, mes acquis scolaires ont souvent été mis à profit et m’ont aidé à structurer mon travail.

Grâce à la confiance que m’a accordé Mme CHAMS et Mme MARKIEWICZ, j’ai pu participé à une multitude de projets tout aussi différents les uns que les autres, en passant par la création des outils marketing pour la sortie d’un nouveau produit sur le marché, mais aussipar la gestion des relations-presse pour la soirée Candy Party organisé dans un hôtel Cannois, par la recherche active de partenariat pour les opérations événementielles (Italian Motor Village – Candy Party..) et bien d’autres encore.

Parmi toutes ces expériences, une m’a particulièrement touchée, l’organisation du lancement de la nouvelle boisson BURN DAY pour laquelle je me suis beaucoupinvestie.
De plus, part non négligeable du Hors Média, l’événementiel est en passe de devenir un vecteur incontournable de la communication.
Cela m’a donc incité à mener une réflexion sur ce mode de communication, ses composantes, ses évolutions…

Ainsi, les axes que suit ce mémoire sont posés pour répondre à la problématique suivante :
« Peut-on lancer un produit par l’événement ? »PARTIE 1 - Prologue
I. Présentation de Prospect Events

a. Fiche d’identité de l’agence Prospect Events

Avant de définir les différentes activités de Prospect Events, il me paraît nécessaire de présenter en quelques mots cette agence de communication qui m’a accueilli pendant ce stage de 2nd année.
Prospect Events, bien qu’aujourd’hui caractérisée comme une petite entreprise, estune de ces agence de communication au sens large qui a su s’inscrire dans sa région au fil du temps et se faire un nom dans une zone où le secteur événementiel est en pleine maturité.
Autrefois nommée « Stratégies Développement », l’agence comptait alors à sa création, en 1993, 2 salariés.
Elle est ensuite devenue une petite structure gérée par une seule salariée, Nathalie ENGELMAJER CHAMS, ex...
tracking img