La Conscience et la Vie, Bergson

Pages: 5 (1092 mots) Publié le: 26 novembre 2014
La Conscience et la Vie

Bergson, dans cet extrait de La conscience et la vie nous incite à se questionner sur la conscience. Qu’est-ce que la conscience ? De quels facteurs dépend-elle ? Quelle relation existe-t-il entre la conscience et la spontanéité ? Toutes ces questions nous emmènent au thème principal que l’auteur veut traiter. La conscience est-elle synonyme de choix et de quoidépend-elle? La conscience du point de vue général, consiste à l’appréhension des choses. C’est le fait de faire attention à quelque chose de précis, a quelque chose que l’on fait. La conscience peut être le fait de discerner les choses comme le bien et le mal ou la vérité et le faux. L’auteur nous expose deux principaux faits concernant la conscience et auxquels nous nous questionnerons dans deuxparties. Nous verrons que la conscience est parfois paralysée mais que celle-ci a un rôle important dans la vie de chacun.

Au début du texte Bergson évoque l’hypothèse que la conscience s’endort et deviens inexistante quand nos mouvement et faits ne sont plus spontané. C'est-à-dire que ceux-ci ne se font plus par impulsion mais par habitude. Il amène donc à penser sur le rôle de l’apprentissage. Eneffet, cette image est appuyée par l’exemple de l’apprentissage d’un exercice, d’une activité, d’une suite de mouvements qui s’enchainent entre eux. On parle de l’entraînement qu’il faut produire, susciter, de la série des mouvements à exécuter, dans une méthode particulière dans lequel chaque mouvement entraine l’autre. C’est là qu’intervient l’habitude.
L’habitude prend la place de laconscience au bout du moment où l’entrainement agit et fonctionne. Plus une action devient pour nous une habitude, moins nous avons besoin d’y penser. Dans le cas d’un entrainement de basket, le joueur n’est plus, au bout d’un certain moment, conscient de comment et où dribler avec le ballon. Celui-ci a pris l’habitude de répéter le mouvement jusqu'à qu’il se l’approprie. Donc, dès que l’on s’approprieune action et que nous sommes capables de la reproduire, par habitude, celle-ci prend la place de conscience. Quand on reprend l’exemple de l’entrainement de basket, le joueur en début d’apprentissage fait un choix de comment et où il compte jouer. Il prend conscience de l’avenir de son hypothétique réussite d’une action sur le choix qu’il s’apprête à faire. Au fur et à mesure que l’habitudeprend place la conscience s’endort. La répétition des gestes entraine donc une mécanisation des gestes, des actions qui entrainent à son tour l’endormissement de la conscience. Ici l’endormissement de la conscience provoque une inutilité à penser ou choisir. L’automatisme agis sur nous comme un moyen de nous dispenser de penser donc la conscience la plus de raison d’être. Ainsi la conscience diminueet disparait et est remplacé par l’automatisme.
Nous pouvons tout de même remarquer un paradoxe existant. En effet, lors de l’apprentissage, toute l’attention est dirigée pour éviter toutes erreurs. Reproduire un même geste n’est pas aisé, les essais que nous faisons contiennent des erreurs, des maladresses qu’il faut rectifier peu à peu par l’usage. Ainsi, l’usage répété entraine l’habitude.Pourtant, ce sont pendant ses actions que notre conscience est très active.


Cependant, Bergson nous montre que la conscience a des moments intenses ou la vivacité est la plus importante. Là où parfois l’habitude s’est développée et où il y a erreur. Là où le mouvement à faire n’est pas encore une habitude. Là où il demeure un mouvement choisi de notre pleins grès, on l’on est justementconscient de ce que l’on fait, la conscience est à son maximum. Cette liberté de choix est donc significative de notre conscience. Dans sa question, Bergson nous introduit la notion des « moments de crise intérieur ». Une crise intérieure ici représente un trouble qui peut être parfois dans l’habitude. C’est une perturbation dans l’action répétée qui provoque une sorte de réveille chez le sujet. Pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bergson "la conscience et la vie"
  • bergson la conscience et la vie
  • Bergson, La conscience et la vie
  • Bergson la conscience et la vie
  • Bergson, la conscience et la vie
  • Bergson la conscience et la vie
  • conscience de la vie . Bergson
  • «La conscience et la vie» bergson

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !