Bergson et la conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (303 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Bergson pose un vrai problème : contrairement à ce que pourrait laisser penser le cogito cartésien, la conscience n'est pas donnée une fois pour toutes, et elle peut se perdre.Bergson nous garde de réduire la conscience à n'être qu'un phénomène uniforme et constant qui se situerait toujours au même degré.
 
Avec Bergson
Reconnaissons que la consciencepeut être paralysée par la force des préjugés de l'éducation, du conditionnement. Elle risque donc souvent de sombrer dans son contraire : l'inconscience.
Obervons que, acontrario, la conscience peut s'éveiller ou se réveiller si elle est stimulée de façon interne ou externe par des éléments inhabituels, des informations enrichissantes, des problèmes àrésoudre. L'Art,la Science, l'expérience dans sa diversité ne nous rendent-ils pas en effet attentifs à des faits nouveaux; ne changent-il pas notre regard et participent-ils pas àl'éveil de notre conscience?
Contre Bergson
Demandons-nous si Bergson est en droit d'affirmer de toute conscience ce qu'il constate en prenant nos habitudes et nos hésitations pourchamp d'observation.
Avec Freud, donnons à penser qu'il existe, en deça de la conscience, un domaine inconscient autonome qui est constitué des éléments expulsés de la consciencepour des raisons essentiellement d'ordre moral et social. Et demandons-nous s'ils ne nous font pas faire des choix à notre insu : le pyromane choisit de mettre le feu, mais sanssavoir pourquoi ! La conscience n'a donc pas le privilège des choix et peut être commandée dans les siens par des forces qui lui échappent.
Observons qu'il nous arrive d'êtrefascinés par des objets qui sollicitent notre conscience sans que nous ayons quelque choix que ce soit à faire. Notre attention peut-être involontaire et ne pas engager notre avenir !
tracking img