La conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1890 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience n’est qu’un réseau de communication entre hommes ; c’est en cette seule qualité qu’elle a été forcée de se développer : l’homme, qui vivait solitaire, en bête de proie, aurait pu s’en passer. Si nos actions, pensées, sentiments et mouvements parviennent, du moins en partie, à la surface de notre conscience, c’est le résultat d’une terrible nécessité qui a longtemps dominé l’homme,le plus menacé des animaux : il avait besoin de secours et de protection, besoin de son semblable, il était obligé de savoir dire ce besoin, de savoir se rendre intelligible ; et pour tout cela, en premier lieu, il fallait qu’il eût une conscience, qu’il sût lui-même ce qui lui manquait, qu’il sût ce qu’il sentait, qu’il sût ce qu’il pensait. Car, comme toute créature vivante, l’homme penseconstamment, mais il l’ignore. La pensée qui devient consciente ne représente que la plus infime, la plus superficielle, la plus mauvaise, de tout ce qu’il pense : car il n’y a que cette pensée qui s’exprime en paroles, c’est à dire en signes d’échanges, ce qui révèle l’origine même de la conscience.

Corrigé de l’explication du texte :

Nietzsche, dans ce texte, reconstitue les origines de laconscience : elle rend possible la communication, elle-même exigée par la conservation de l'espèce. Cette « généalogie » de la conscience est manifestement polémique. Elle cherche à destituer la conscience de sa prétention à être une intériorité irréductible au corps et à la relation à autrui. C'est dans ce débat sur l'intériorité de la conscience qu'il faudra se placer pour mesurer tout l'intérêtphilosophique de ce texte.

La thèse du texte est énoncée dès la première ligne : « La conscience n'est qu'un réseau de communications entre hommes ». La suite du texte cherche à établir cette thèse portant sur l'essence de la conscience, en décrivant les origines de la conscience : si parmi toutes les pensées qui existent dans l'être vivant, quelques-unes viennent à la conscience, c'estpour les besoins d'une communication exigée par la conservation de la vie.
Toute pensée n'est pas consciente. La pensée consciente n'est qu'une fraction superficielle de la pensée. Il y a là un paradoxe, car qu'est-ce qu'une pensée sans conscience ? Une ligne du texte nous apprend que la pensée est liée au fait de la vie : « Car comme toute créature vivante, l'homme pense constamment, mais ill'ignore. » Considérons en effet une plante. Elle se nourrit, elle respire, elle croit, elle se reproduit. Tout en elle parait viser une fin, rien n'est laissé au hasard.Il semble donc qu'une pensée dirige la plante, mais la plante n'est pas consciente de cette pensée. Elle est comme un somnambule qui se déplace sans heurter les obstacles, mais qui n'a pas besoin pour cela de la conscience. Demême, l'animal ne pense pas, au sens où il n'a pas de conscience. Mais chacun de ses mouvements répond à un but et atteint ce but. Un instinct le gouverne et lui tient lieu de pensée.
Qu'est-ce qui fait passer de l'instinct à la conscience ? C'est ici que prend place le scénario proposé par Nietzsche, On peut le résumer en trois propositions :
- L'homme, étant « le plus menacé » desanimaux, ne peut assurer sa conservation au seul moyen de l'instinct et de ses aptitudes naturelles.
- Pour compenser sa faiblesse, il doit recourir à l'assistance des autres hommes. Pour cela il lui faut communiquer.
- Il ne peut communiquer ses peurs, ses désirs, que s'il en a conscience.
Avant d'en rechercher la signification philosophique, il importe de s'interroger surla nature de cette référence aux origines. On ne peut considérer ce scénario comme un fait observé ou du moins établi, à partir duquel on prouverait la thèse à démontrer. Cette description est bien plutôt une hypothèse, une reconstitution. Ce qui est donc un argument en faveur de la thèse soutenue, c'est qu'on peut, à partir d'elle, fournir un scénario cohérent, plausible, des origines de la...
tracking img