La coopetition

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4441 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
AEGIS le Libellio d’

Volume 4, numéro 3 Manuscrit auteur, publié dans "Le Libellio d'Aegis 4, 3 (2009) 13-21"

AEGIS le Libellio d’

TIRÉ A PART TIRÉ

Depeyre Colette & Dumez Hervé (2008) “Le concept de coopétition : quelques voies de recherche à partir d’une analyse de cas”, Le Libellio d'Aegis, volume 4, n° 3, hiver 200-2009, pp. 13-21

Sommaire
DOSSIER SPÉCIAL CONCURRENCE ETCOOPERATION

1 Théorie de la coopération entre concurrents : interdépendances, discipline sociale et processus sociaux

E. Lazega

hal-00408506, version 1 - 30 Jul 2009

6 Les jeux de conception d’une plate-forme entre coopération et concurrence, le cas du Métro

B. Segrestin

13 Le concept de coopétition : quelques voies de recherche à partir d’une analyse de cas

C. Depeyre & H. Dumez21 Coopération/compétition : de la biologie au management

A. Jeunemaître & N. Mirc
31 Les méta-organisations

H. Dumez H. Dumez

36 Où repose René Descartes ? L’enquête 44 Prochain séminaire AEGIS

Les autres articles de ce numéro & des numéros antérieurs sont téléchargeables à l’adresse : http://crg.polytechnique.fr/v2/aegis.html#libellio

AEGIS le Libellio d’

Volume 4, numéro 3Le concept de coopétition : quelques voies de recherche à partir d’une analyse de cas

P
hal-00408506, version 1 - 30 Jul 2009

our exprimer le fait que des entreprises se trouvent engagées dans des stratégies articulant à la fois concurrence et coopération, le vocable de coopétition s’est imposé, surtout avec le livre de Brandeburger et Nalebuff (1996 ; Le Roy & Yami, 2007). Dans cepapier, nous voudrions développer quelques thèses :
1. La coopétition est un phénomène complexe (synchronie) et dynamique (diachronie) ; 2. Cette complexité et cette dynamique ne peuvent pas s’expliquer uniquement en considérant les firmes qui élaborent les stratégies de concurrence et de coopération, mais il faut prendre en considération les autres acteurs que sont l’autre côté du marché (lesclients) et les régulateurs ; ces acteurs peuvent en effet jouer un rôle architectural (Jacobides, 2007) ; 3. Ce rôle architectural peut être structurel (les clients ou les régulateurs peuvent jouer sur les structures de marché qui favorisent la concurrence ou la coopération, et qui jouent sur la manière dont les deux peuvent se combiner) ou peser sur les comportements (par des incitations à laconcurrence ou la coopération, ou certaines combinaisons des deux) ; 4. Sur le plan synchronique, il faut étudier les différentes dimensions sur lesquelles peuvent se développer la concurrence et la coopération à un même instant ou à une même période ; notamment, l’étude doit prendre en compte la concurrence et la coopération à l’intérieur et à l’extérieur des entreprises ; 5. Sur le plan diachronique, ilfaut étudier la manière dont, d’une période à une autre, la concurrence et la coopération évoluent selon les différentes dimensions ; 6. Pour étudier de manière fine à la fois la complexité synchronique de la coopétition et sa dimension diachronique, pour construire des séquences multidimensionnelles (Dumez et Jeunemaître, 2005), il faut tenter de représenter le phénomène sous la forme detemplates qui permettent à la fois de mettre en série et de présenter sous une forme synoptique les données qui sont constitutives de ce phénomène (Dumez & Rigaud, 2008).

Le cas étudié est celui de l’industrie américaine de défense1. Il est nourri de l’analyse de rapports émanant d’institutions publiques (comme le Government Accountability Office, le Department of Defense lui-même), d’institutionsprivées à but non lucratif (Randk Corporation), des rapports annuels des entreprises, et d’entretiens menés dans le secteur (auprès de militaires, de firmes, d’analystes financiers, d’experts universitaires). Par bien des côtés, ce cas est extrême. Il s’agit en effet d’un monopsone, puisque le client, le Department of Defense (DoD) est unique (ou quasiment unique, les différentes forces armées ayant...
tracking img