La crise de 1929 et ces conséquences

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2847 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise de 1929

Introduction :

Il y’a de cela quelques jours, nous avons fêté un anniversaire que personne ne voudrait se rappeler. En effet, il y’a 80 ans s’écroulait avec grand fracas la bourse de New York, c’était le fameux krach de 1929. Ce krach a vu des capitaliste perdre toute leurs fortunes et leurs patrimoines, mais a coté d’eux et bien plus important, se trouvait des milliers degens issus des classes moyennes croyant a la prospérité éternelle, qui fut tout a coup ruiner. De ce fameux "jeudi noir" à la Seconde Guerre mondiale, la débâcle s’est propagée dans le monde entier. Au cours d’une récession  de dix longues années, les pays les plus concernés connaîtront d’importants bouleversements sociaux et politiques.

I) la crise

Entre 1921 et 1929, les Etats-Unisdonnent l’image d’une population vivante dans la meilleure société possible, jamais la croissance industrielle de la principale puissance économique n’a été aussi forte, contrastant avec la décennie précédente marquée par la 1ère guerre mondiale. Les autorités politiques martèlent le même discours sur la confiance, la prospérité durable et le bien être.

L’année 1924 voit l’apparition du planDawes, ce plan est un arrangement des réparations dues par l'Allemagne suite au traité de Versailles de 1919, ayant pour objectif de lutter contre l'hyperinflation que subie lourdement l’Allemagne. Ce plan conçu par un groupe d'experts financiers fut mis au point sous l'initiative des gouvernements américains et anglais. Ce plan aura de lourde conséquence plus tard sur la propagation de la criseaméricaine en Europe.

A la fin de la décennie, le boom économique tourne à l’euphorie générale. En effet, l’industrialisation de la société fait en sorte que beaucoup d’américain peuvent désormais s’offrir une automobile, bien auparavant réserver uniquement aux américains les plus riches. Cependant ces achats se font souvent à crédit et les américains n’hésitent pas à s’endetter afin de pouvoirs’offrir une automobile. Par exemple en 1919 6 million d’américain possèdent une automobile contre 27 millions en 1929. C’est à cette période que la société de consommation explose aux Etats-Unis, les crédits et les prêts immobiliers s’envole, cette période correspond aussi à l’âge d’or de Wall Streets qui passionne de plus en plus les gens.
En plus des professionnelles beaucoup d’américain provenantde milieu modeste se mette à placer leurs espoirs et leurs argents en bourse. Ils espèrent ainsi s’enrichir le plus rapidement et surement possible. Wall Street était alors considéré comme un jeu d’argent pour beaucoup d’américain se jetant alors a corps perdu dans la bourse. En 5 ans les cours de la bourse ont été multiplié par 4 l’indice dow Jones est passé de 100 a 400. Avec la bourse, lesaméricain voient leurs argents se fructifier très facilement, ils voient en la bourse un nouvel eldorado.

Cette idée de jouer en bourse pour les américains et quelque chose de complètement nouveau, et ceci est dut en grande partie a l’année 1926 ou les États-Unis voient, la mise en place d’un nouveau système d’achat d’actions à crédit, qui nécessite une couverture de seulement 10 %. C’est ce systèmequi va alimenter la bulle spéculative. Dans ce système, le taux d'emprunt dépend du taux d'intérêt à court terme ; la pérennité de ce système dépend donc de la différence entre le taux d'appréciation des actions et ce taux d'emprunt
En effet, les banque ont commencé à prêter de l’argent, a accorder des petites somme a leur client sans demander de garantit a leurs clients. On remarque que 1américain sur 3 confie ces économies a un prestidigitateur de Wall Streets, d’autant qu’il n’est même pas nécessaire d’avoir les capitaux disponible, les agents de change font crédit aux particuliers, les banques avance l’argent et font travailler leur capitaux, les courtiers empoche de confortable commission, en conclusion tout le monde gagne de l’argent. Les individus prenaient d’énorme risque...
tracking img