Comparaison entre la crise de 1928 et celle de 2008

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3599 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :

L’histoire du monde économique a connu plusieurs épreuves dans sa langue vie, et à travers tout le temps vécu il a connu des crises, c’est à dire des moments difficiles que l’agent économique doit surpasser coute que coute, parmi les crises vécue on a deux qui ne sont pas vraiment loin de notre vécu à nous, la crise ECONOMIQUE DE 1929 et LA CRISE FINANCIERE DE 2008.Chaque une, a eu des causes pour se déclarer, et bien entendue suivie de conséquences à travers le monde, peut-ont faire une comparaison entre les deux crises ? Peut ont établir avec exactitudes et rationalité les causes de cette crise et ainsi évaluer avec la même exactitude ses conséquences ?
C’est la question que se posent plusieurs économistes, et que nous allons essayer dedévelopper dans cette recherche c'est-à-dire essayer de trouver les vraies réponses.

I). PRESENTATION ET CAUSE DE LA CRISE DE 1929 :

La grande dépréciation dite aussi crise de 1929, est la période de l’histoire américaine qui suivit le Jeudi noir du 24 octobre 1929, jour ou survint le krach boursier c’est-à-dire que les marchés boursiers new-yorkais s’effondrèrent de manière durable le lundi 28octobre 1929.
Les événements de cette journée déclenchèrent une crise économique mondiale qui mena à une grande déflation et un accroissement significatif du chômage.
La crise se manifesta en octobre 1929 par une chute brutale des cours des actions a Wall Street. En un moi, tout les gains de la phase spéculative depuis le début de l’année furent perdus. Malgré quelques brèves reprises, cettebaisse se prolongera jusqu’à 1932 ou elle dépassa le 80%. Le krach ne fut pas sans répercutions sur le système financier américain, c’est-à-dire comme le développement de l’achat des titres à crédits avait activé la hausses des cours, la baisse de ceux-ci mit les emprunteurs en difficulté, et conduisait a la faillite certaine de leurs créanciers, brokers ou banques trop engagées. Cependant, unsoutien rapide de la Banque de réserve de New-York évita la panique.
Après le krach boursier, les crises financières se succédèrent pendant les années 1930 à 1933.
Plusieurs faillites bancaires ont eu lieu en 1930 et surtout en 1931 et 1933. En trois ans furent disparaître 9000 banques, représentant 15% des dépôts du système bancaire. La gravité de ces faillites s’explique largement par le phénomènede DOMINO, qui conduisaient des banques à faire faillites du seul fait de la chute d’autres banques qui leurs sont débitrices, et par les runs qui conduisirent les déposants paniqués à retirer leurs argents en masse, ce qui a donner une crise de liquidité. Le surendettement de certains emprunteurs et la chute d’autres marchés d’actifs (foncier et immobilier) jouèrent un rôle initiateur nonnégligeable. Au printemps de l’année 1933 la panique a atteint un degré élevé qu’une fermeture de plusieurs jours du système bancaire fut nécessaire pour ramener le calme au sein de la population.
C’est cet ensemble d’éléments qui a donné naissance à la grande crise économique de 1929.

I.1) conséquences de la crise de 1929 ;
a. Conséquences aux Etats-Unis 

Dès la fin du moisd’octobre 1929, la crise qui avait commencé bien avant le krach s’accélère. Aux Etats-Unis, le krach a pour conséquences l’effondrement de la production. Cette chute de la production touche tous les secteurs industriels (exemple de l’industrie de l’acier, qui tombe de 56 à 13 millions de tonnes. Il en est de même pour l’industrie automobile, qui chute à près de seulement 92 000 véhicules produits endécembre 1929, alors qu’en mars 1929 la production atteignait les 622 000 pièces.) 
Parallèlement, le krach entraîne également l’effondrement des prix agricoles (ils chutent de 55% entre 1929 et 1933). Ceci pose un problème car les prix des produits agricoles (qui sont moins favorisés que les produits industriels) baissent plus vite que les prix de production. Ainsi, les entreprises...
tracking img