La crise des subprimes aux etats unis : présentation et répercussions dans le monde et en tunisie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6599 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise des subprimes aux Etats Unis : Présentation et Répercussions dans le monde et en Tunisie

Section I : La crise des subprimes aux Etats-Unis

L’économie mondiale repose en grande partie sur l’économie américaine qui elle-même repose principalement sur le secteur de l’immobilier. En effet l’économie américaine à deux moteurs, qui sont la consommation et le secteur de l’immobilier.C’est pour cela que l’état américain a pris de nombreuses mesures pour faciliter l’accession à la propriété. D’abord par des prêts et des garanties pour les acquéreurs ensuite par la non imposition des intérêts payés sur les crédits hypothécaires, mais aussi sur la non imposition des profits réalisés lors de la revente des maisons.

1 Les fondements de ce système de crédit : les créditshypothécaires

Le système mis en place par les banques pour les prêts hypothécaires reposait sur deux conditions fondamentales, d’abord un taux d’intérêt stable enfin une appréciation de l’immobilier.
Pour que le prix de l’immobilier continue à monter et que la croissance du secteur de l’immobilier ne chute pas, il faut une croissance au moins égale de nouveaux acquéreurs. L’objectif des banques est doncde permettre au plus grand nombre de personnes possibles d’acheter un bien immobilier, en l’occurrence un logement. Cependant tel ne fut pas le cas, et le système a atteint ses limites lorsqu’il s’est heurté à la pénurie de nouveaux acquéreurs solvables.
Pour éviter que le système ne s’effondre, les banques se sont tournées vers des acquéreurs potentiels d’une classe plus pauvre et par conséquentmoins solvables. Les banques leurs ont donc proposés des prêts hypothécaires, avec une surprime[1], à cause du risque plus important causé par leur manque de solvabilité.

2 Le taux d’intérêt

Le mécanisme de ces prêts hypothécaires est le suivant. Les banques demandent des surprimes pour les prêts hypothécaires accordés, compte tenu du haut degré de risque supporté. Ces personnes payentdonc un taux d’intérêt qui est variable et majoré, donc plus élevé que celui des personnes dites solvables. Et la seule garantie qu’ils offrent à la banque, est l’hypothèque de la maison elle-même.
Ces taux d’intérêts variables varient à cause de deux raisons principales. La première est qu’ils sont indexés sur le taux directeur de la FED[2], auquel on rajoute une prime de risque qui est elle aussivariable et qui constitue notre deuxième raison.

3 La surprime

Commençons par cette prime de risque, elle est déterminée par la cotation FICO. « Cette cotation FICO attribue à chaque emprunteur une note déterminée en fonction de ses revenus, de la valeur de son logement, de ses antécédents bancaires, bref de tout ce qui peut apporter des éléments sur sa capacité de remboursement et sur sasolvabilité. » Et donc plus la note FICO sera bonne et moins le taux d’intérêt sera élevé et plus celle-ci sera mauvaise et plus la prime de risque demandée par les préteurs sera élevée, et plus le taux d’intérêt sera élevé. Cette note est réajustée quotidiennement et donc une baisse de celle-ci entrainera immédiatement une hausse du taux d’intérêt. Donc en résumé le taux d’intérêt du crédit dépenddirectement du prix de la maison hypothéquée et du taux directeur de la FED.

4 Les limites de ce système

Ce système repose donc sur le prix de l’immobilier qui ne doit pas décroitre ainsi que la stabilité du taux d’intérêt directeur de la FED. Ce système crée par définition une spirale, car en effet si l’emprunteur est victime d’une baisse de la valeur de son logement ou bien est victimed’une baisse de revenu, alors cela aura comme conséquences d’augmenter le taux d’intérêt du crédit contracté, ainsi que ceux des crédits contractés ultérieurement. La conséquence est donc une augmentation des mensualités qu’il doit rembourser. Mais cela posera aussi problèmes quant au remboursement du principal, qui n’est effectué que quelques années après la contraction du crédit afin qu’il...
tracking img