La croissance et les inegalites

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2541 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La croissance �conomique et les in�galit�s dans les pays d�velopp�s�?

Exploitation de ce sujet�: conseils p�dagogiques, � partir de l'intitul� vous devez dans un�:
1er temps lire des ouvrages, cours, revue de presse
2�me temps d�finir les termes du sujet au sens de l'�conomie g�n�rale
3�me temps d�terminer une probl�matique sous la forme d'une question. Cette probl�matique doit contenirles termes du sujet
4�me temps d�terminer une articulation r�pondant � votre probl�matique. Les titres de vos deux parties doivent �tre dynamiques, c'est-�-dire contenir un verbe d'action ainsi que les termes du sujet
5�me temps �laborer les id�es en vous appuyant sur les concepts de base, les th�ories, les auteurs et �tayer l'ensemble par des exemples de politiques men�es par les Etats
6�metemps construire une conclusion qui r�sume et puis ouvre le sujet sur une nouvelle voie.

Introduction

On est pass� d'une logique d'�galisation � une logique d'�quit� c'est-�-dire d'accepter le fait qu'une soci�t� cr�ait des in�galit�s (selon Hayek). Le d�bat actuel autour du CPE et du CNE met en �vidence que la pr�carit� semble s'institutionnaliser et que cette crise est intimement li�e � unsentiment profond d'injustice, surtout chez les jeunes (les violences de Novembre 2005 en t�moignent).Selon Rosanvallon l'Etat providence doit �tre repens� pour r�duire ses in�galit�s (discrimination positive, zone franche, l'insertion des handicap�s et des minorit�s visibles (immigr�s, homosexuels,) La croissance de la pauvret�, le maintien d'un fort niveau de ch�mage est g�n�ralement attribu�e �la ��crise�� consid�r�e comme antith�se de la croissance. La croissance est consid�r�e comme un pr�alable, voire comme un moyen de r�duire les in�galit�s. La croissance des pays d�velopp�s (les pays membres de l'OCDE) se traduit par l'accroissement durable de la production globale d'une �conomie, alors que pour l'entreprise cela se traduit par la maximisation de ses profits. Les facteurs de lacroissance comme l'augmentation de la population active et l'am�lioration de sa qualification, l'accroissement du progr�s technique et les innovations ont des r�percutions sur la r�duction des in�galit�s. Les in�galit�s qui sont d'ordres �conomiques et sociales correspondent aux �carts de revenus, de patrimoines, d'�ducation et de culture r�pondent � des id�ologies bas�es sur l'�galit�. Lesin�galit�s se distinguent de discriminations qui sont du domaine juridique m�me si cela soul�ve la question de l'�galit�.
La corr�lation entre croissance et r�duction des in�galit�s qui est couramment admise est-elle v�rifi�e et justifi�e dans les pays d�velopp�s�? Elle est corrobor�e par les faits, ainsi les pays en p�riode de forte croissance enregistrent une am�lioration du niveau de vie. Mais cependantcette corr�lation ne s'est pas toujours traduite dans les faits. Ainsi il sera n�cessaire de s'interroger en quoi la croissance permet la r�duction des in�galit�s, et quelles sont les limites de cette corr�lation.

I-la croissance est porteuse d'espoir dans la r�duction des in�galit�s

l'existence d'une corr�lation positive
L'observation de longues p�riodes du d�veloppement du capitalisme (les30 glorieuses) sugg�re l'existence d'une corr�lation positive. Le rapport du PNUD (1996) (programme des nations unies pour le d�veloppement) constate les faits suivants�: dans les pays de l'Asie de l'est qui connaissent une croissance rapide, le niveau des in�galit�s est tr�s faible. Ainsi de 1960 � 1993 les pays de l'Asie de l'Est ont affich�s une croissance annuelle par habitant de 7,6%, tandisque les �carts de revenus sont rest�s inchang�s, voire ont �t� r�duits. Le Japon et la Su�de ont �galement conjugu� croissance rapide et faible degr� d'in�galit�. au Japon cela s'est traduit par une plus grande �galit� des revenus par m�nage alors qu'il y a une grande disparit� salariale (grands �carts de salaires entre les secteurs �conomiques, les entreprises, et entre les hommes et les...
tracking img