La culture du sorgho

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8955 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Sorgho

Exposé d’agronomie

Sommaire
I. Petite histoire du sorgho : 3

II. Utilisations 3

III. Importance de la culture en France : 4

IV. Importance De La Culture Dans L’union Européenne 6

V. Le Marché Mondial Du Sorgho 7

VI. Biologie de la plante : 8

A. Classification botanique 8
B. Morphologie 10
C.Cycle de vie 12
D. Besoins de la plante 14
E. Ravageurs et maladies 16
F. La toxicité du Sorgho 17
VII. Itinéraire technique 19

A. L’implantation 19
B. La protection de la culture 20
C. La fertilisation 21
D. L’irrigation 21
E. La récolte 22
F. Petite conclusion sur l’itinéraire technique cultural 22
VIII. Lesdébouchés et utilisation du sorgho : 22

A. Sorgho grain : 23
B. Sorgho fourrager : 23
C. Sorgho ensilage : 25
D. Le sorgho biomasse 26
IX. Les atouts et facteurs limitants de cette culture 26

X. Comparaison de marge entre maïs et sorgho : 27

CONCLUSION 30

Bibliographie 31

Petite histoire du sorgho :

On sait de manièresure que le sorgho, et le mil auquel il est souvent associé, ont servi de nourriture aux premiers peuples humains. D’abord grâce à des variétés sauvages puis par culture lors de la sédentarisation des peuples.

Les plus vieux « restes » identifiés ont été datés de 6000 avant J-C. et laissent penser que la domestication du sorgho date de cette époque. Ils ont été découverts en Afrique,proche de la région Sud Est du Sahara. A partir du nord-est de l’Afrique, le sorgho s’est diffusé dans toute l’Afrique et le long des voies maritimes et commerciales, du Proche-Orient à l’Inde. On suppose qu’il a été introduit d’Inde en Chine par la route de la soie et en Asie du Sud-Est par les voies maritimes côtières. L’introduction du sorgho dans les Amériques s’est faite depuis l’Afrique del’Ouest avec le commerce des esclaves. Son introduction aux États-Unis pour une exploitation commerciale est partie d’Afrique du Nord, d’Afrique du Sud et d’Inde à la fin du XIXe siècle.

En France, le sorgho est cultivé depuis le début du Moyen Age mais n’a que peu d’importance. Il sert à nourrir les hommes, mais surtout leurs animaux domestiques. Christophe Colomb ramène le maïs d’Amérique enEurope en 1492, cette céréale s’est très vite développée et a remplacé le sorgho.

Cette situation a changé après la seconde guerre mondiale avec les premiers essais de l’INRA pour sélectionner des variétés adaptées aux sols et climats français. Ces recherches ont aboutit à la création de variétés hybrides précoces testées sur de grandes superficies dès 1960.

Utilisations Le sorgho est un aliment de base important, surtout dans les régions tropicales semi-arides d’Afrique et d’Asie, et c’est aussi un important aliment du bétail, tant en grain qu’en fourrage, dans les Amériques et en Australie.

La farine de sorgho sert à faire des bouillies, des crêpes, des boulettes ou du couscous, des bières et des boissons fermentées sans alcool. En Afrique, on faitgermer le grain de sorgho, puis on le met à sécher et on le moud pour faire du malt, que l’on utilise comme substrat de fermentation dans la production de bières locales. En Chine, le sorgho se distille partout pour confectionner une eau de vie et un vinaigre tous les deux très prisés. Les grains de sorgho constituent une partie significative de l’alimentation du bétail, des porcs et des poulets auxÉtats-Unis, en Amérique du Sud et centrale, en Australie et en Chine, et en Inde il prend de l’importance dans les aliments pour poulets.

Plusieurs variétés non comestibles de sorgho sont cultivées exclusivement pour le colorant rouge présent dans la gaine foliaire et parfois aussi dans les parties adjacentes de la tige.

En Afrique, ce colorant s’emploie en particulier sur le...
tracking img