La dynamique d'un groupe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dynamique de groupe :
Rapports des cours

Marketing (HELMO Sainte-Marie)
Année académique 2009-2010

1ère séance

Le premier cours de dynamique de groupe était essentiellement basé sur la présentation des objectifs du cours, du déroulement des huit séances et enfin d’une petite expérience sur ce qui fait la dynamique d’un groupe.
La classe fut séparées en deux, lesobservateurs et les observés (les « cobayes »). Les observés reçurent quelques consignes sur un papier à respecter. Leur but étant donc de faire « vivre » le groupe. Les observateurs, eux, étaient chargés d’analyser le comportement de tous les membres se trouvant dans le groupe observé (repérer le leader, les suiveurs, etc.) en restant discret même si on s’est qu’un groupe risque d’adapter soncomportement s’il se sait observé.
Les cobayes ont dus aborder les sujets suivants : le droit de chacun dans un groupe et les sentiments ressentis par chacun d’eux.
Il en est ressorti que certains membres du groupe observé prenaie(nt) les choses en main et se positionnai(ent) donc comme Leader. D’autres, par contre, rejoignaient les idées de ceux-ci et adoptaient donc une positionde Suiveur. Enfin, d’autres encore ne s’exprimaient pas du tout et restaient donc absents à la tentative de dynamique de groupe.
Les observateurs et les observés ont donc pu aisément se rendre compte de la présence de certains mécanismes qui influencent la dynamique d’un groupe.


2e séance


Pour illustrer cette deuxième séance, nous avons commencés par uneexpérience. La classe était séparée en deux pour former deux équipes. Les deux équipes étaient alignées l’une en face de l’autre et les membres de celles-ci étaient assis sur des chaises. C’est deux équipes ont dus s’affronter. Le but était de marquer un goal à l’aide d’un balai (et de la balle forcément) dans le goal de l’adversaire. Les membres des deux équipes avaient des numéros que leprofesseur leur avait donnés préalablement pour que chaque membre de chaque équipe participe au jeu.
Le «match » s’est joué en deux mi-temps et à la pause, les deux équipes ont pu se consulter pour changer de tactique et donner un nom à leur équipe respective.
C’est à la pause que les trois observateurs (qui ont été désignés auparavant par le professeur pour observerl’organisation de la tactique, etc.) sont entrés en action (j’étais observateur). Nous avons donc eu la possibilité de remarquer que d’un groupe à l’autre, la dynamique de groupe était différente. D’un côté, il y avait l’équipe des « Swiffers », avec Martin qui imposait sa tactique alors que la plupart des membres restaient passifs ou carrément absents (en dehors du groupe) en subissant la pression du leader.D’un autre côté, l’équipe des « balais magiques » paraissait plus organisée. Les membres écoutaient et proposent leur idée et ils en tiraient le meilleur. Cependant, même dans cette équipe, il y avait aussi des membres à l’écart (car peu intéressés).














3e séance



A la fin de la 2e séance, le professeur avait donné quelquesconsignes à quelques élèves qui joueraient le rôle de moniteur dans cette 3e séance. Ils devraient s’occuper d’un groupe d’élèves de quatre ou cinq et jouer un certain rôle dans le but d’influencer le travail de ceux-ci.
La classe a été une fois de plus divisée en petits groupes de quatre ou cinq élèves. Accompagné de notre moniteur, nous avons étés isolés dans une classe avec pourseule consigne de faire des décaèdre. Pour cela, nous disposions de lattes, compas, crayons et rapporteurs.
C’est au court de nos bricolages que nous avons remarqués qu’Ajla ne faisait que de nous observer sans rien dire. Et là, nous avons compris qu’elle avait reçu comme consigne de nous laisser livré à nous-mêmes, de nous laisser nous débrouiller seul tandis que d’autres...
tracking img