La fonction du regard dans la morte amoureuse de th. gauthier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 33 (8042 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La fonction du regard dans La Morte Amoureuse de Th. Gauthier

Introduction




Théophile Gautier, que nous connaissons surtout grâce à ses poésies ou ses romans, a aussi grandement contribué à faire connaître le genre fantastique en France. Il appartient, avec Charles Nodier, Prosper Mérimée ou encore Guy de Maupassant, à un groupe d’auteurs qui, en s’inspirant parfois de l’exempleque leur donne à l’étranger E.T.A. Hofmann ou encore E. A. Poe, donneront progressivement ses lettres de noblesse à la littérature fantastique française.
Dans notre développement, nous allons nous intéresser plus particulièrement à La Morte amoureuse, un récit fantastique publié pour la première fois dans La Chronique de Paris en juin 1836[1], et la fonction bien particulière qu’accordeThéophile Gautier au regard dans cette nouvelle.
Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous proposerons un résumé du conte de manière à pouvoir nous remémorer les éléments principaux du contexte dans lequel se déroule le conte. Puis nous effectuerons un petit rappel historique sur la fonction et les rôles joués par le regard selon les différentes époques pour nous concentrer sur sa fonction dans le récitfantastique en général. Par la suite nous analyserons le texte de La morte amoureuse et plus particulièrement différents passages jouant un rôle clef dans la compréhension de la fonction du regard dans ce texte, pour enfin aboutir sur l’acception qu’avait Théophile Gautier du terme et du mouvement de „l’art pour l’art“.








I Rappels historiques et fonction du regard1) Résumé du conte




Romuald, le personnage principal, ne rêve depuis sa naissance que de devenir prêtre. Mais le jour où il prononce ses voeux, il découvre pour la première fois l’amour en la personne de Clarimonde, une courtisane présente à l’église. À partir de ce moment, la vie de Romuald est chamboulée et toutes ses croyances sont remises en question. Les remontrances deson supérieur, l’Abbé Sérapion, ne suffiront pas à éteindre ses sentiments qu’il tente vainement de cacher et de se cacher.
Son amour éclatera au grand jour lorsque, appelé au chevet de Clarimonde pour lui donner les derniers sacrements, ébloui par la beauté de cette gisante, il ne pourra s’empêcher de l’embrasser et par la même occasion de la ramener à la vie. Clarimonde, qui s’avère être unvampire femelle, interprète ce geste comme reniement de ses voeux de prêtre et l’acceptation de l’amour qu’elle lui a toujours voué. Elle va lui faire découvrir un autre aspect de sa personnalité sans qu’il puisse totalement renier sa vie de prêtre. Romuald mènera alors une double vie, celle du seigneur Romualdo, gentilhomme réputé de la ville de Venise et amant en titre de Clarimonde et celle d’uncuré du petit village de ***. Romuald découvrira même le secret de son amante, obligée pour survivre de lui soutirer un peu de sang chaque nuit, sans que cette révélation ne le dérange outre mesure.
C’est l’Abbé Sérapion qui, dans une tentative ultime pour sauver l’âme de Romuald, mettra fin à leur idylle en allant déterrer avec l’aide de Romuald le cercueil de Clarimonde et fera disparaîtredéfinitivement son corps en l’aspergeant d’eau bénite. Mais bien longtemps après ces événements, le souvenir de Clarimonde ne cesse de hanter la mémoire de Romuald.






2) Le regard et le désir




De tout temps, le regard a joué un rôle très marquant dans l’histoire de l’humanité et dans la littérature, bien avant que Théophile Gautier ne lui accorde tant d’importance dans ses récitsfantastiques. Dès la renaissance, l’oeil est considéré comme „miroir de l’âme“, ce qui signifie d’une part que l’âme humaine peut se laisser influencer par ce que les yeux voient, d’où l’importance des tableaux, des icônes, etc.[2] pour la religion. Mais d’un autre côté, certaines personnes sont aussi capables d’influencer leur entourage (volontairement ou pas) en se servant de leur regard....
tracking img