La guerre nazie et la « solution finale ».

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2762 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La Seconde Guerre Mondiale, qui dura pendant 6 ans (de septembre 1939 à septembre 1945), fut provoquée par le règlement insatisfait de la Première Guerre Mondiale : après la signature du traité de Versailles (28 juin 1919), l’Allemagne étant considérée comme la principale responsable de la Grande Guerre, elle se voit dans l’obligation de payer des réparations et subit une amputation de sonterritoire. C’est pourquoi, cherchant à assurer l'«espace vital» de l'Allemagne quel qu'en soit le prix, la Seconde Guerre Mondiale débuta le jour où les troupes allemandes ont envahit la Pologne le 1er septembre 1939 afin de récupérer les territoires qui leur avaient été retiré. Cette guerre représente une volonté de retrouver les anciennes frontières de l’Allemagne et bien au-delà. En effet, elle futaussi marquée par l’idéologie nazie qui consistait en une vision du monde qui divisait hiérarchiquement l’espèce humaine en race, hiérarchie au sommet de laquelle se situait la « race aryenne ». Pour les nazis, les pays et territoires germanophones avaient vocation à dominer le reste du monde. Ils prétextaient à cette fin l'appartenance des peuples germaniques à une « race supérieure », les «indo-européens » (Indo-Germanisch) ou encore « aryens », dont auraient été issus tous les génies de l'humanité. Les peuples désirant survivre devaient ainsi s'incliner devant la « race des seigneurs ». Sont considérés comme race « inférieure » les handicapés, les homosexuels, les Tziganes, les juifs et les opposants au régime nazi. Environ 100 000 handicapés et aliénés furent alors exécutés par lebiais du programme d’Aktion T4 (qui, sur ordre de Hitler le 1er septembre 1939 débuta la même année et prit fin en 1941). Pour les juifs, les Tziganes, les prisonniers de guerre soviétiques et les opposants, le régime nazi mit en place un système d’extermination par le biais de la « solution finale » qui prit forme à partir de la fin de l’année 1941. Une politique de répression et d’épurations’étend alors sur l’Europe occupée qui aura exterminer pas moins de 5 millions de personnes au cours de ces six années. Nous verrons au cours de cette étude comment Hitler, avec l’aide de ses hommes politiques tels que Himmler, Goering, Heydrich ou encore Eichmann, a-t-il pu procéder à l’extermination d’environ 5 millions de personnes par le biais de la « solution finale » en même temps qu’il étendaitson territoire et sa doctrine. Nous verrons tout d’abord les années 1939 à 1941 qui marque le début de la conquête Hitlérienne de l’Europe Orientale puis le début de l’extermination en masse à partir de 1942 avec la conférence de Wannsee entre autres et . Pour finir, nous verrons l’effondrement des projets allemands allant de 1943 à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, 1945.

I. La conquêteHitlérienne de l‘Europe Orientale (1939 - 1941).

a. L’invasion de la Pologne et la mise en place des ghettos.

Le 1er septembre 1939, la Wehrmacht envahit la Pologne et en sept jours, l’armée allemande parvient devant Varsovie par le biais de 63 divisions - dont 6 divisions cuirassées - appuyées par 2000 avions. La ville de Varsovie se rend le 28 septembre 1939 après que l’URSS vienne attaquer àson tour la Pologne le 17 septembre 1939, afin d’honorer les clauses secrètes du pacte germano-soviétique (Traité de non-agression entre l'Allemagne et l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et de partage des territoires entre l’Allemagne et l’URSS signé le 23 août 1939). La Pologne est divisée entre l’Allemagne et l’URSS. Le 8 octobre, Hitler annexe les « Territoires de l’Estincorporés » (provinces de Prusse, Silésie, Posnanie) et forme au Sud-est du pays un « Gouvernement général des provinces polonaises occupées ». Se met ensuite en place un système de ghetto pendant l’hiver 1939-1940 visant à emprisonner les juifs de la Pologne « incorporée » au Reich dans des quartiers clos et surveillés par la Police de sûreté (Gestapo et Kripo) et la police régulière. Les...
tracking img