La langue, instrument politique.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2597 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Les Français parlent Français, les Suédois, le suédois, les Polonais, le polonais, les Bulgares, le bulgare etc .. Il nous parait donc naturel que toute nation s’identifie à une langue qui lui est généralement spécifique. » En effet la langue est un composant du patrimoine d’un pays, on peut, rien qu’en entendant quelqu’un parler, savoir de quel pays il vient. Le terme « langue » définit toutidiome remplissant deux fonctions sociales fondamentales : la "communication" et l'"identification". En effet c'est au moyen de la langue que les acteurs sociaux échangent leurs idées, sentiments, pensées et la langue sert de marqueur identitaire des caractéristiques de l'individu et de ses appartenances sociales. On cherche à savoir si celle-ci est elle un instrument politique, à savoir, unoutils qui permet de maintenir un ordre indispensable permettant aux hommes de vivre ensemble, d’assurer une régulation sociale entre individus. On sait qu’il n’y a pas de fait politique en soit, le caractère politique d’un phénomène n’est pas écrit dans sa nature. Il faut un processus pour qu’il devienne politique. Il faut qu’une partie de la population, de l’administration, des médias érigent cephénomène comme un phénomène qui relève du politique, du ressort du pouvoir et qui implique dès lors un choix collectif. Politiser un problème c’est l’ériger au niveau d’un débat. La langue fait en ce moment, l'objet de beaucoup de débats (langues régionales, test de langue pour les immigrés) on peut donc considérer qu'elle a acquis un caractère politique. Et dès lors on peut se demander dans quellesmesures la langue a-t-elle revêtue ce caractère politique ? La construction des identités nationales s’est appuyée sur trois éléments majeurs, dont la fabrication de la langue nationale et le travail d’extinction des langues régionales ou antérieures. La langue apparait donc dès la construction d’un état, de l’identité nationale du pays, et elle permet de l’identifier et de la caractériser (I).Cependant de nos jours avec le développement des langues régionales, et la volonté de faire primer la langue nationale elle est au cœur des débats (II).

I. La langue nationale, élément culturel, central d’un pays.
Toute nation s’identifie à une langue. Il nous parait impossible d’imaginer un pays qui n’aurait pas de langue nationale. Il est possible que le pays en ait plusieurs, mais en aucun casil peut ne pas avoir de langue nationale. On verra que la langue, est un des éléments qui permet de construire un état (A), et que la connaissance de cette langue devient de plus en plus importante (B).

A. La langue élément principal du pays.
Les nations ont tous un patrimoine, qui est composé plus ou moins des mêmes bases, elles ont toutes une histoire qui leur est propre, un passéhistoriques, des personnages clés, des monuments culturels et historiques, des lieux de mémoires, des traditions, et une langue. Durant des années, la langue différait selon le statut social, le contexte de la communication, de celui qui la parlait. Dans les campagnes on parlait un dialecte différent de celui qui était parlé dans les grandes villes. En France on avait Langue d’oc, Langue d’oïl, Le breton,le basque, le flamand .. Et on ne cherchait pas à unifier la langue. Mais à la révolution on a commencé à vouloir établir une langue nationale. La langue nationale apparaitra comme l’élément qui caractérise l’appartenance à la communauté dans laquelle on vit. C’est donc un processus très important qui a été mené durant les années de la révolution. C’est alors que l’homogénéisation linguistique estdevenue une condition indispensable à la réalisation de la nation comme unité sociale et culturelle. On essaye alors d’élaborer la langue nationale : en Allemagne on prend la langue qui est parlé au sein des élites par exemple. En Italie on a modernisé la langue écrite, qui était « archaïque, impropre à de nombreux usages ». En France, on a généralisé l’usage de la langue parlée au sein du...
tracking img