La maison du guet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1666 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport Proactif d’une Pompe de Refroidissement.

[pic]

par: Marcel Bélanger, CMVA II
m.belanger@greenfieldethanol.com
phone : 450-562-1800-2031

Table des Matières

1. Situation
2. Instrumentation
3. Acquisition de données
4. Analyse des données
5. Diagnostique
6. Théorie et correction
7. Vérification
8. Conclusion et recommandation
9.Glossaire
10. Annexes

1. Situation:

La pompe PC-9801 a été identifiée problématique suite au suivi vibratoire et aux rapports opérationnels. Dans un contexte où des projets d’ingénieries sont à l’étude pour l’ajout d’une troisième pompe sur la structure existante. Pour ne pas compromettre la fiabilité des équipements, il devient nécessaire de contrôlé le niveau vibratoire des pompesPT-9801 et PT-9802.

2. Instrumentation:

L’acquisition des données s’est effectuée à l’aide d’un collecteur et analyseur FFT* de vibration CSI-2130. Un tachymètre* photo-électrique CSI-404B, une lampe stroboscopique* Check-line PK2 ont aussi été utilisés.

3. Acquisitions de données :

L’inspection tant visuelle que vibratoire s’est fait en marche avec des conditionsd’opération normale par un technicien certifié CMVA II*. Ceci permet d’acquérir des données vibratoires cohérentes qui reflètent les conditions réelles d’opération. L’acquisition des données vibratoires s’est fait selon les même paramètres que la collecte périodique soit une fréquence maximum de 175 Kcpm avec 1600 lignes* pour une résolution de 112 cpm avec 5 moyennes. Nous avons procédé à lacollecte des données de phases avec la pompe PC-9802 en arrêt puisqu’une variation de 90° de l’angle de phase* sur une période de 60 secs à été observé lorsque les deux pompes sont en fonctions.

4. Analyse des données :

L’analyse des données vibratoire s’est effectuée avec le logiciel AMSsuite de CSI et la recherche des composantes s’est faite à l’aide des plaques signalétiques surles moteurs. L’analyse ODS* s’est faite sous contrat par Proaxion technologies à l’aide du logiciel ME’scope, les données ont été fournies par les techniciens d’Éthanol Greenfield.

Lors de l’analyse, aucune fréquence reliée à des défauts de roulements n’a été associée aux spectres vibratoires autant en vélocité qu’en accélération et ce même sur les données en démodulation d’enveloppe,PeakVue*.

L’analyse vibratoire nous démontre qu’une vibration à 1785cpm est principalement responsable du niveau global, voir annexe I. L’amplitude globale ne rencontre pas les normes ISO 10816-3 et ce dès la mise en marche de la pompe, voir annexe II et III. L’amplitude du signal temporel* fluctue beaucoup et la phase varie de 90° sur une période d’environ une minute. C’est pources raisons que nous avons dû arrêter le pompe PT-9802 lors de l’analyse de phase.

L’analyse de phase met en évidence une vibration très directionnelle sur le point M1H, voir annexe IV, qui est confirmer par le modèle ODS de Proaxion Technologie en vertical et en horizontal.

Les pompes sont installées sur une structure commune qui relie les deux côtés du bassin. Cespoutres d’acier offrent une excellente voie de transmission pour l’énergie vibratoire.

5. Diagnostique :

Puisque qu’aucun test d’impacte* n’a été fait, il n’est pas possible d’exclure un phénomène relié aux fréquences naturelles*. L’analyse nous démontre clairement qu’un phénomène de battement * est présent. La variation de 90° de la phase à été déterminante dans la résolution dudiagnostique ainsi que l’analyse spectrale en temps réel ce qui, nous à permis de bien voir le battement vibratoire à la fréquence de rotation des pompes. Malheureusement, il n’a pas été possible de prendre un spectre avec suffisamment de résolution pour voir les deux vibrations responsables du battement. Une structure offrant très peu d’amortissement* est sûrement un facteur qui contribue à...
tracking img