La mondialisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1585 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
II - Les principaux facteurs de la mondialisation A - Les logiques spatiales de la mondialisation 1 - L'ouverture croissante des Etats aux échanges internationaux Après la 2e Guerre Mondiale, les pays ont commencé à libéraliser les échanges commerciaux. En 1947, les Etats Unis et 22 pays à économie capitaliste signent les accord du

GATT (Accord Général sur les tarifs douaniers et lecommerce) dans le but de baisser les droits de douanes mondiaux : en 1947, ils s'élevaient en moyenne à 40 %, ils sont tombés à 4 % en 2005. En 1995, le GATT est remplacé par l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) qui regroupe actuellement 153 Etats. Il existe aussi de nombreux accords régionaux conclus dans le cadre d'organisations régionales (UE, Mercosur, Alena...), ou bilatéraux signés entre 2Etats. Aujourd'hui, 40 % des échanges s'effectuent dans le cadre d'accords préférentiels entre 2 Etats signataires (accords entre la France et le Brésil en 2009). 2 – L’impact de la Division Internationale du Travail La DIT est la répartition des activités entres les régions. Avant 1970, elle était basée sur l’échange de produits manufacturés des pays développés contre les matières premières desautres pays. Mais depuis cette date, les grandes entreprises ont modifié leur stratégie économique en adoptant des stratégies de minimisation des coûts : une partie des activités reste dans le pays d'origine qui conserve les activités à forte valeur ajoutée comme la R&D, la production est délocalisée afin d’utiliser une main d’œuvre meilleur marché ou afin de se rapprocher des marchés de consommation,ce qui engendre une multitude de flux entre les espaces. Cette stratégie s’explique par l'augmentation de la concurrence internationale, la création de marché unique comme l’UE et par la volonté d’échapper aux quotas d’importation. B - Les réseaux de communication structurent le monde 1 - De formidables progrès techniques Depuis1945, l'augmentation spectaculaire des flux n’a pu être réaliséequ’avec une révolution des transports qui sont de plus en plus rapide et de moins en moins coûteux. Le transport maritime assure les 2/3 des échanges mondiaux en valeur et les ¾ en tonnage. Pour cela, on a construit des bateaux de grande taille spécialisés comme les pétroliers (supertanker), les vraquiers.... De plus, il y a une spécialisation des installations portuaires, en particulier grâce audéveloppement de la conteneurisation (avec les navires géants porte-conteneurs) qui facilitent la manutention et permet l’intermodalité (ou transport multimodal) : pratique du transroulage (roll on –roll off) entre navire, camion ou train. Le trafic de conteneur (inventé en 1956) a été multiplié par 8 depuis 1980. Dans le transport aérien et ferroviaire, on assiste aussi à l’augmentation de la rapidité(avions à réaction, TGV…) et de la capacité de transport (Airbus A380). Depuis 1947,le coût du transport maritime a été divisé par 2, celui du transport aérien a baissé de 85 %. 2 - Les nouvelles technologies de l'information Aujourd'hui, tout acteur économique peut être en contact avec n'importe quel point du globe grâce à l'essor des nouvelles technologies de l'information et de la communication(NTIC) : satellites, fibre optique, téléphone portable, réseau Internet... Ainsi, la transmission à haut débit des informations permet d'organiser et de contrôler les économies en temps réel, comme le montre l'interconnexion des marchés financiers 24 heures sur 24. 3 – Des réseaux hiérarchisés Les transports favorisent les lieux bien desservis et connectés, capables de s'adapter en permanence,tandis que les régions moins bien équipées restent à l'écart de ces flux et ont plus de mal à s'intégrer. Il y a donc valorisation et développement des lieux de convergence des moyens de transport (les littoraux et plus particulièrement les zones industrialo-

portuaires, les grandes villes, les plates-formes multimodales...). Les réseaux de transport les plus denses correspondent aux régions...
tracking img