La mythologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11392 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La mythologie
Apollon/Phoebus

Apollon, (une des principales divinités grecques, dieu de la lumière des arts et de la divination. Apollon est fils de Zeus et de Lètô. Il nait à Délos, où sa mère, poursuivie par la jalousie d'Héra, avait trouvé refuge. 
L'étymologie du nom d'Apollon demeure incertaine. Aucune de celles que l'on a proposées n'est satisfaisante, soit qu'on rattache ce nom à unvieux verbe grec, "Απελλω", signifiant "écarter, repousser", ou à une forme ancienne du verbe "Απολλυμι","détruire".  On n'est pas d'accord aussi sur l'origine du culte. Les uns le font venir d'Orient soit une divinité hittite, soit un double hellénique du dieu d'arabie Hobal; D'autres le considèrent comme une divinité nordique, apportée du Nord et s'appuient sur ses relations étroites avec lesHyperboréens. D'autres encore le croient purement grec. D'ailleurs les anciens eux-mêmes connaissaient plusieurs Apollon.  Aujourd'hui, on tend à distinguer un Apollon dorien et un Apollon ionien plus oriental, ancienne divinité solaire primitive comme semble l'attester certains de ses surnoms comme Phoibos ou Xanthos (couleur de feu); mais leurs légendes se sont mêlées.Attribution:......................................................................................................................... Ses fonctions sont très variées. Il est le dieu de la lumière, et conduit parfois le char du Soleil (Hélios). C'est aussi un dieu agricole : à Amyclées (Apollon Carneios), en Arcadie(Apollon Nomios). C'est le dieu des purifications, le dieu vengeur qui déchaîne les épidémies, le dieu protecteur, le dieu médecin avant son fils Asclépios, le dieu des arts, surtout de la poésie et de la musique, le dieu de la divination.
Nombreux aussi sont ses surnoms ou ses épithètes : 
• Phoibos (le brillant), 
• Pythios ou Pythoktonos (le vainqueur du dragon), 
• Hékatébolos (qui frappede loin), 
• Argurotoxos (à l'arc d'argent), 
• Sôter (celui qui sauve), 
• Alexicacos (le secourable), 
• Iatromantis (le médecin devin), 
• Musagète (le conducteur des Muses), 
• Sauroctone (tueur de lézards, dragons), 
• Citharède (joueur de cithare), 
et, pour rappeler les lieux de culte : Clarios, Lykios Isménios, Amyclaeos, Délios, etc. 
A partir du Ve siècle avant notre ère lesGrecs ont de plus en plus tendance à l'identifier avec Hélios (le Soleil) dont il emprunte parfois le char. 
Considéré comme dieu de la musique et des Arts, Apollon a pour compagnes habituelles les Muses. Aussi l'appelait-on le Musagète.
Enfance :…………………………………………………………………………………………….
En butte avec la jalousie d'Héra Létô est beaucoup de mal à mettre au monde les jumeaux Apollon et Artemis (voirfiche Létô). Et même après l'accouchement leur mère fut persécutée. Contrairement aux autres enfants, Apollon ne fut pas nourri du lait maternel. Thémis déposa sur ses lèvres le nectar et la douce ambroisie. Tout aussitôt le nouveau-né rejeta ses langes et fut doué d'une vigueur virile, dont il usa sans tarder contre le serpent Python. Ce monstre était un dragon femelle, qui avait été enfanté par laTerre et avait servi de nourrice à Typhon. Héra, qui avait résolu d'exterminer sa rivale, l'envoya contre Léto, au moment de la naissance d'Apollon, mais, grâce à Poséidon, qui dissimula dans les flots la retraite de Léto, celle-ci fut préservée, et le serpent Python dut regagner son repaire, sur les pentes boisées du Parnasse. Or, quatre jours après sa naissance, Apollon se mit en quête d'unlieu pour y établir son sanctuaire. Armé des flèches qu'Héphaistos avait forgées pour lui, il descendit des hauteurs de l'Olympe, traversa la Piérie, l'Eubée, la Béotie, et arriva dans le vallon de Crissa. Sur le perfide conseil de la nymphe Telphousa, qui régnait sur cette contrée et désirait garder son privilège, Apollon s'aventura dans une gorge sauvage du Parnasse, qui servait primitivement de...
tracking img