La noblesse du magistrat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (253 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'anoblissement donnait au roi une autre clef: attirer les plus fiables, les plus instruits, les plus compétents des roturiers et leur offrir lapossibilité de changer leur condition en le servant. Cette idée trouva un début d'application dans le seconde moitié du XVe siècle, à l'époque où le développement del'Etat post-médiéval nécessitait de plus de plus d'individus capables et énergiques. Des lettres patentes promulguées en février 1485 par Charles VIIIanoblirent les "notaires et secrétaires du roi, maison et couronne de France", eux et leur postérité, comme si leur noblesse était ancienne. Ces officiers, quitravaillaient pour le chancelier, avaient pour tache principale de mettre en forme les décisions prises en Conseil, ce qui nécessitait notamment un solidebagage juridique. Ce geste tendait bien sur à montrer que le service du souverain en lui-même était noble; il cherchait à donner aux officiers de lachancellerie ce charisme très particulier qui appartenait aux seuls gentilshommes, en signifiant que rien n'était plus digne que de servir le roi. La portée de cettedécision était d'abord symbolique, car elle permettait au monarque de conférer la mystique nobiliaire à quelques-uns de ses plus proches collaborateurs.Mais décider de cet annoblissement signifiait aussi que le souverain entendait choyer ses principaux officiers: on pouvait attendre davantage de candidats,attirés par des promesses d'ascension rapide. Il leur suffisait de conserver leur charge au moins vingt ans et de la transmettre à leur fils ou à leur gendre.
tracking img