La notion de genre dans les organisations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1565 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La notion de genre, est une réflexion abordée dans les années 70 par les chercheurs au sein des gender studies. Ces études sont d’ailleurs une branche de la sociologie.
Plus en détail, elles se rapportent a la société, qui est l'ensemble des mœurs et coutumes partagés par une population : les choix d'organisation sociale, des valeurs et normes. Le genre c’est ce que l’on pourrait appeler le «sexe social », en effet, ce concept découle d’une volonté d’étudier les différences entre les sexes au sein de la société. L’association de la notion de genre et de société à pour conséquences certaines évolutions et comportements que nous allons développer dans cet exposé. Nous chercherons ainsi à savoir en quoi la notion de genre permet une analyse de la société française et des organisations ?Nous développerons cette problématique à l’aide du plan suivant : tout d’abord nous étudierons la notion de genre au sein des mutations sociales, puis nous nous intéresserons plus particulièrement aux cas des organisations. Enfin nous finirons par remettre en cause la vision même du genre.

I. La notion de genre dans l’étude des mutations sociales
1. Constat des évolutions structurelles,sociales et juridiques.

L’émancipation de la femme fut tardive, cantonnée à un rôle domestique depuis des siècles, ce n’est qu’au milieu du 20eme siècle que la place de la femme dans la société est repensée.
• D’un point de vue juridique tout d’abord, elles obtiennent le droit de vote en France en 1944. La femme est donc l’égale de l’homme d’un point de vue électoral.
Ivg légalisé en 1975 doncmaîtrise de son corps, de sa volonté de devenir mère.
• Libéralisation des contraintes vestimentaires, la mini-jupe, le pantalon, le soutien-gorge, le bikini.
• Mutation des secteurs d’activité, les services en l’occurrence : arrivée des femmes sur le marché du travail, emploi plus accessibles et adaptés aux femmes… augmentation de la parité
• Responsabilités familiales partagées : 2 actifs pourune famille, charges financières, charges domestiques… place de la femme revalorisée dans la famille, pression masculine du rôle de chef de famille amoindrie et/mais masculinité éprouvée
• La reconnaissance : l’accomplissement personnel de la femme.
• Le congé paternité récent et court et le congé maternité long et renouvelable.
• La mixité des établissements scolaires, pas si récente.

2.Stéréotypes persistants

Cependant ce repositionnement est récent, l’identité sexuelle imposait par son seul fait le rôle de l’individu, Simone de Beauvoir disait : « on est male ou femelle ». La stabilité de la société reposait sur les valeurs familiales traditionnelles, des images d’hommes et de femmes formatées assuraient un ordre durable.
• Les qualités humaines que l’on vous aux 2 sexescomme par exemple la compréhension et la patience pour la femme et l’ambition et la force pour l’homme étaient survalorisés au point d’en faire des modèles stéréotypés a suivre.
• Le rôle, élaboré par le biais d’institution comme la famille et l’école moulait psychologiquement les garçons et les filles.
• Accès à certaine profession limité : président, sage femme explication par les mœurs, préjugésur les capacités, militaire (14% des effectifs sont des femmes en 2006)
• La socialisation différenciée : de part les loisirs et les jeux : la danse, le foot, le camion de pompiers, la Barbie, la dinette. Les codes couleur : rose, bleu. Chou, Rose. Le déterminisme de genre (Préjean, 1994)
• La cible féminine pour le marketing et la publicité est majoritairement utilisée de part le fait queencore aujourd’hui c’est la femme qui fait les courses.

II. La notion de genre dans les organisations
1. Réalisation concrète de la notion de genre au sein de l’organisation.

Nous allons ici nous intéresser à la notion de genre au sein de l’organisation. Ce qui nous amène à concentrer notre analyse sur les structures propres au monde professionnel.
• La rémunération des femmes cadre est...
tracking img