La place, annie ernaux

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2102 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
| |
| |
|ÉTUDE DE |
|La place |
||
|d’Annie ERNAUX |
| |
| |
||

1. INTRODUCTION

Dans cette étude concise de l’une des œuvres les plus importantes d’Annie Ernaux, La place, on va commencer par un commentaire général de la thématique du livre, puis on traitera les sujets y abordés ainsi que les personnages essentiels, pour, à continuation, passer à une analyse des traits observés qui conforment l’écriture del’auteur, éléments tous qui lui ont décerné finalement le prix Renaudot en 1984.

1. THÈME DU LIVRE

Dans ce roman, Annie Ernaux fait revivre ses souvenirs d'enfance et reconstruit, par la description de ses habitudes et expériences, l'image de son père, et l’amour qui l'attachait à lui. L'auteur raconte sa vie à elle: on la voit grandir, poursuivre ses études, quitter ses parents, semarier, et revenir dans sa famille, jusqu'aux derniers jours de la vie de son père à Yvetot.

Le roman s'ouvre sur l'épreuve pratique du Capes que l'auteur passe dans un lycée de Lyon à la Croix-Rousse. Deux mois après, son père meurt et, avant d'obtenir son premier poste de professeur de français titulaire, elle prend la décision d'écrire « au sujet de son père, de sa vie ».

Dans despassages-clefs, elle décrit une position privilégiée, la vie de ses parents à Lillebonne, surtout celle du père et les conséquences directes de la  mort de ce dernier. Elle raconte d'une part le souvenir des scènes auxquelles elle a assisté, les gestes qu'elle a observés, et d'autre part sa perception intérieure de la situation, perception elle-même dédoublée, puisqu'elle a été un temps en accord avec cettementalité bourgeoise, puis en révolte ouverte contre elle.

On assiste donc à la description de l'agonie et la mort du père ainsi qu’aux déceptions de l'enseignante.

Ce livre rend parfaitement compte de la déchirure sociale vécue par l’auteur (thème récurrent dans son œuvre), de la difficulté à ne pas se sentir coupable du passage à un milieu social plus aisé.
2. ÉTUDE DES SUJETS ABORDÉS1. La vie de l’auteur : autobiographie 

C’est le récit de sa propre ascension sociale, son passage dans le milieu petit bourgeois, et la distance qui la sépare de son père qui grandit au fur et à mesure de son changement de condition. Elle décrit, à travers cette biographie, les coutumes, les goûts et les valeurs de la classe populaire.

2. La vie de son père et sa mort 

Mais cetexte est aussi la biographie de son père, autour de la mort duquel pivote le récit. Annie Ernaux y décrit son ascension sociale, de garçon de ferme à ouvrier d’usine, puis petit commerçant.

3. La famille de l’auteur 

La relation entre ses parents, une relation froide, distante, brusque. Le caractère de son père et de sa mère. Ses grands-parents. Son mari.

4. Les classessociales 

L’auteur nous présente une grande préoccupation par rapport au niveau sociale. On distingue entre :

a) La « classe populaire » : à laquelle appartiennent son père (personnage principal), sa mère et son grand-père.

b) La « classe bourgeoise » : Annie Ernaux (elle passe de la classe populaire à la classe bourgeoise), son mari et ses amies.

Elle nous parle de l’héritage...
tracking img