La place des femmes dans la société française de 1945 à nos jours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La place des femmes dans la société française de 1945 à nos jours

Après la 1GM, la société patriarcale avait vite repris ses droits et fait taire les revendications des F, dont le rôle économique et social avait pourtant été reconnu. A la Libération, les F parviennent à obtenir de nouveaux droits, puis elles développent progressivement un mouvement féministe. Plusieurs lois importantespermettent une émancipation des F et des progrès pour l’égalité, qui, même s’ils sont loin d’être achevés, marquent une transformation profonde de la société française.

Comment la place des femmes a-t-elle évolué dans la société française depuis 1945 ?

• La situation des françaises après la 2GM
• Rupture des années 1960 et 1970
• Le féminisme en devenir depuis les années 1980I) La situation des femmes après la Seconde Guerre mondiale

44 : Droit de vote des femmes
46 : La constitution de 1946 garantit l’égalité des droits entre l’homme et la femme
49 : Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir

1 . Les femmes françaises citoyennes
Leur rôle dans la Résistance a été essentiel. L’histoire et l’imagerie de la Résistance ont longtemps privilégiéles actions armées et les faits héroïques, auxquels les femmes ont en général peu participé. Cependant les actions armées ne sont qu’une partie de la résistance et auraient été impossibles sans les autres réseaux et mouvements de résistance dans lesquels le nombre de femmes est très important. Elles s’occupent de l’alimentation, des fournitures, du secrétariat, des journaux clandestins. Ellescachent les clandestins, organisent plusieurs manifestations, et jouent les mères innocentes ou les séductrices pour accomplir des tâches de renseignement particulièrement dangereuses. Malgré leurs actions indispensables elles ne sont pas reconnues à la fin de la guerre. Seules 6 F sont reconnus Compagnons de la Libération contre 1024 H. Pire, avec l’épuration sauvage apparaît le phénomène des femmestondues en masse qui touchent 20 000 F, pour la moitié d’entre elles pour « collaboration horizontale ». La collaboration trahit sa fonction de femme gardienne des valeurs de la patrie : elle couche avec l’ennemi comme la patrie s’est couchée devant l’Allemagne. La honte est alors vécue comme une punition de la F sortie de son rôle traditionnel. Le retour d’une France virile fait subir unevéritable violence aux F encore largement marquée et façonnée par la « Révolution nationale » du gouvernement Vichy fondée sur les valeurs traditionnelles « Travail, Famille, Patrie ».

2 . 1944 – 1947 : Le droit de voter contre le devoir de rentrer au foyer
Le débat à propos de l’égalité politique qui se tient en mars 1944 à l’Assemblée consultative d’Alger, aboutit à l’ordonnance du 21 avril1944 qui donne le droit de vote aux F. Pour tous il s’agit alors davantage d’une récompense octroyée aux F pour le rôle qu’elles ont joué pendant la guerre que d’une conquête des féministes. Le 21 avril 1945 les F se rendent aux urnes pour la première fois à l’occasion des élections municipales. Ces droits politiques nouveaux ne s’accompagnent pas de droits civiques qui auraient permis de construirela F responsable et indépendante dont l’image apparaît lors de la Résistance.
Pourtant le principe d’égalité progresse dans la sphère publique par l’obtention de plusieurs victoires en 1945-1946 : l’accès des F à la magistrature, l’abrogation de l’inégalité des salaires, et surtout l’inscription de l’égalité dans la constitution de 1946. La présence féminine à l’Assemblée constituante nesuffira pas à assurer une plus grande émancipation des F, d’autant plus que les élues et l’Etat tiennent à ce que les F ne dérogent pas à leur rôle de mère de famille.
Le statut des F demeure donc ambigu : il repose sur l’ambivalence entre l’instauration légale de l’égalité et la protection des mères. L’arrivée presque en catimini des françaises devant les urnes parallèlement aux turbulences de...
tracking img