La poesie personnelle de rutebeuf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3062 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sujet: La poésie personnelle de Rutebeuf.
En quoi consiste le caractère personnel de l'œuvre de Rutebeuf? Est-ce qu'il constitue son originalité? Est-il raison pour laquelle Rutebeuf est considéré comme l'un des plus grands poètes médiévaux? Pour pouvoir répondre il convient d'analyser et interpréter, dans la mesure du possible, certains des ses poèmes. Avant de commencer il est important desouligner, que cette dimension personnelle se reflète dans ses œuvres de deux façons: la première consiste à présenter l'auteur par lui-même, ce qui constitue la réflexion du poète sur sa propre personne et son rôle en général, la seconde est liée a sa propre, singulière et subjective manière de comprendre la réalité qu'il présente ainsi qu'en la forme poétique particulière de ses œuvres. Cesdeux façons sont intrinsèquement liées et s'influencent l'une sur l'autre.
La vision de Rutebeuf par lui-même se manifeste primordialement dans son humilité. En effet il se déprécie et même s'anéanti de plusieurs façons et a plusieurs reprises.
Tout d'abord il faut prendre en considération l'explication qu'il donne sur la signification de son propre nom. Car le nom Rutebeuf, qui se compose de„rude” et de „bœuf” est selon lui une définition par excellence de sa personne. Rutebeuf c'est-a-dire celui qui est rude comme un boeuf, qui est grossier et peu intelligent. De cette rudesse résulte son incapacité de travailler. Aussi ne considère-t-il pas la poésie dont il s'occupe comme un vrai travail. Et même dans cette matière il œuvre rudement^1
Pour comprendre plus largement l'attitude deRutebeuf il faut apercevoir, que son humilité est indissolublement liée a l'inspiration religieuse, qui est présente dans presque tout son oeuvre[^2]. Le plus significatif est ici le moment de sa conversion. Il s'est rendu compte de son imperfection et du péché qui l'entravait. Ce péché se réalisait surtout dans son activité poétique. Car il créait des œuvres mondaines , qui{text:soft-page-break} ne louaient pas Dieu[^3]. Au moment de sa conversion il décide donc d'arrêter de les écrire: _Il me faut laisser la rime: combien j'ai lieu de m'inquiéter de l'avoir si longtemps cultivée[^4]. Toutefois le péché ne se réalise pas seulement a cause de cette poésie. Car le vice (péché par excellence) était présent dans sa vie personnelle (Je me suis soumis aux volonte du corps[^5])._Ce motif estrévélé aussi dans les Griesches[^6].
Premierement il est indispensable d'expliquer le sens du mot griesche qui a une double signification. C'est a la foi un jeu de dés comme tel et le malheur au jeu[^7]. Rutebeuf se présente comme celui qui est poussé par cette double passion, qui conduit a la misere extreme:_ La griesche m'avait bien promis tout ce qu'elle m'aporte:(...)pour un sou elle merend une livre de pauvret__é extreme[^8]_(de cette misere nous allons traiter plus tard). Ce qui nous intéresse maintenant ce sont des rapports entre le péché et la griesche. C'est incontestable qu'elle contribue au péché _fou celui qui s'obstine a les{les dés} ecouté:(...)il oublie la paine de son voisin mais il pleur sur la sienne_(manque de charite). Le jeu aux dés peut etre cependantconsidérer, a coté du vin, comme un vice meme[^9]. Il est en tout cas évident que la taverne(c'est ici qu'on joue aux dés) n'est pas un lieu qui _plait a Dieu. Ce qui est encore important c'est ce que Rutebeuf se présente comme une victime de la grieche(en fait comme celle du peche) les dés me tuent, les dés me guettent, les dés m'apient, les dés m'attaquent et me défient_.
L'humilité de Rutebeuf semanifeste donc dans la confession de tous ces péchés devant Dieu et devant la Vierge Marie. Celle-ci occupe une place extrèmement importante dans la pensée du poete. Cette importance particuliere de la Vierge Marie apparait notament dans La Repentance de Rutebeuf, ou l'auteur confie: Si elle n'est pas de mon cot_é au jour du jugement , Celle en qui Dieu reposa en secret, j'ai topé a un mauvais...
tracking img