La politique est-elle une science ou un art ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1265 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La politique est-elle un art ou une science ?

Introduction

Tout d'abord, en suivant l'opinion générale, ce qui correspondà l'idée que nous avons par le biais de notre consciencespontanée, qui est le premier strate de la conscience, nouspouvons être amenés à considérer la politique comme un art, e,effet, ne dit-on pas dans le langage courant: la scène politique laquelle expression met enexergue une comparaison entre l'artthéâtral et politique. Cependant, en faisant usage du secondstrate de la conscience, qui est la conscience réfléchie, nousavons une vision différente. En effet, la conscience réfléchie, quianalyse les affirmations de la conscience spontanée nous faitpenser au fait que la politique a en son sein quelques choses quila rapproche à une science: la rigueur, leraisonnement, lalogique... Tous les discours politiques corrects sont tels desthéorèmes. Suite à l'usage des deux premiers strates de laconscience, nous sommes face à un problème: les affirmationsde conscience spontanée s'opposent à celles de la conscienceréfléchie.
Ainsi, la politique est telle un plat: est-elle composée d'un unique
ingrédient (d'art ou de science) ou alors la politique constitue-t-elleun subtil mélange d'art et de politique?

Nous sommes amenés à nous poser trois questions inhérentesau plan: En premier lieu, l'art est-il le constituant unique de lapolitique, ensuite, la science n'est-elle pas présente dans lacomposition de la politique et enfin: quels rôles jouent d'une partla science et d'autre part l'art dans la politique?Pour apporter réponse à cette dernièreinterrogation, nous feront usage du strate leplus élevé de la conscience: la conscience morale. En effet, telle un juge, elle vaanalyser d'une part les affirmations de la conscience spontanée et d'autre part cellesde la conscience réfléchie. Après cette analyse, cette réflexion, elle pourra rendredon verdict, le verdict qui constituera la clef du devoir et nous permettra de conclure.En outre, un enjeu d'uneimportance capitale se profile à l'horizon: en effet, si lapolitique se révèle être une science, alors il suffira d'expérimenter des hypothèses,des idéologies et ainsi on pourra trouver la bonne, la vrai, celle qui permettra aumonde de se métamorphoser en un havre de bonheur et de paix où famines etguerres ne seraient que de vains souvenirs.

I) Dans quelle mesure la politique est un art ?

Lapolitique est une mise en scène. En effet, un meeting politique est le théâtre de nombreux jeux de scène. Lesquels sont parfois orchestrés par des metteurs en scène.-Le jeu des couleurs
Lors d'une réunion politique, les couleurs ne sont pas laissées au hasard. Le bleu,le blanc et le rouge sont des couleurs prédominantes dans le paysage politiqueFrançais. Il suffit de regarder les journauxtélévisés pour s'en rendre compte. Cescouleurs ne sont pas le fait du hasard. Certes, le drapeau tricolore influence lescouleurs mises en exergue. Cependant, chaque couleur provoque un comportementdifférent sur les gens: le rouge excite, le vert et bleu apaisent, rendent serein.
-Le grandiose Ne parlait-on pas de "grandes messes" Gaulliennes? Ces évènements grandioses fascinaient tant par leur ampleur quepar l'aura de de Gaule. (Attention, ne dire cela qu'avec un prof de droite...)-La musique
La musique fait partie intégrante de la politique: tous les partis ont leur "hymne".(l'internationale pour les communistes par exemple). Bien sur, il ne faut pas oublier laMarseillaise qui plane sur notre république depuis des siècles. En outre, ces champs ont unrôle unificateur et identitaire pour lessympathisants.
-Le jeu de l'acteur: la gestuelle et la rhétorique
La rhétorique constitue l'élément artistique le plus ancien dans la politique. Eneffet, sur le forum, à Rome, les orateurs mettaient en exergue leur atouts. D'ailleurs,la littérature Grecque et latine font la part belle aux rhéteurs. Citons par exempleSénèque qui jadis était appelé : "Sénèque le rhéteur". Ou encore Démosthène...
tracking img