La psychologie sociale de l'environnement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6219 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
ESPACE ET ENVIRONNEMENT

La psychologie sociale environnementale :

Psychologie sociale : Moscovici parle de « regard ternaire »
EGO=>OBJET
ALTER
En psychologie sociale de environnement l’objet est l’environnement. Il s’agit d’étudier les relations Hommes/ Environnement, ceci pris dans ses dimensions spatio-temporel.
La psychologie environnementale est l'étude desinterrelations entre l'individu et son environnement physique et social, dans ses dimensions spatiales et temporelles (Moser, 2003). Elle s'intéresse aussi bien aux effets des conditions environnementales sur les comportements et conduites de l’individu qu’à la manière dont il perçoit ou agit sur l'environnement.
La psychologie environnementale est née dans les années 1960, et correspond à la prise deconscience, dans des domaines aussi divers que l'architecture, l’anthropologie ou la psychologie, de la nécessité de prendre en compte les aspects psychologiques dans l’aménagement et la protection de l’environnement.
En considérant l’environnement comme entourant, enveloppant et engloutissant, Ittelson (1973) le définit par rapport à l’individu. En tant qu’acteur, l’individu perçoit, ressent, sereprésente et se projette dans « son » environnement. C’est aussi cet environnement, avec ses particularités, la manière dont il est investi et façonné par l’individu, qui participe de l’identité de l’individu et donne signification à son comportement. Manifestement, l’environnement n’est pas un simple décor, il n’est pas uniquement composé d’éléments matériels : l’individu y est continuellement présentque ce soit de manière effective ou virtuelle. Pour Ittelson, la psychologie traditionnelle considère de manière séparée l’action de l’individu sur le milieu extérieur (conduites de création et d’innovation) et les effets du milieu extérieur sur l’individu. Le propos de la psychologie environnementale est précisément de réunir ces deux domaines en élaborant un modèle total où les deux aspectsseront si imbriqués qu’ils le sont dans la vie réelle. En effet, la psychologie environnementale « considère la relation à l’espace comme un système d’interdépendances complexes dans lequel le rôle et la valeur de celui-ci sont notamment déterminés par la perception et l’évaluation subjective dont un lieu est l’objet » (Ittelson, 1978).

Des origines à nos jours :
La psychologie environnementales'est créée à partir et autour d'une demande sociale face à la nécessité de prendre en compte la dimension humaine dans l'environnement. Les spécialistes de l'environnement et les psychologues ont réalisé à la fois l'importance de l'environnement dans la vie psychologique et la nécessité de prendre en compte les aspects psychologiques dans l'aménagement et la protection de l'environnement.
Avec letemps, aucun espace construit n'est vraiment utilisé pour les fins initiales prévues lors de sa planification. Devant le double spectacle de la prouesse technique et de son impact sur la qualité de vie, les architectes les plus ouverts se sont rapprochés des sciences humaines. La psychologie environnementale pouvait naître, bénéficiant de l'interaction entre spécialistes de l'aménagement etpsychologues sociaux. En 1976, Proshansky la définit comme une tentative d'établir des liens théoriques et empiriques entre le comportement, l'expérience de la personne et l'environnement. Ce dernier englobe les cadres naturel, construit et social, et doit être compris comme un système dynamique de composantes, incluant celui qui perçoit et la façon selon laquelle l'information est obtenue etinterprétée. L'environnement est vécu à travers l'action; il a une valeur symbolique, esthétique, multimodale (tous les sens sont concernés simultanément). Les transactions continues de l'homme avec son environnement mettent en évidence le caractère actif de la personne, qui transforme son cadre de vie et entretient avec lui une relation dynamique. A ce niveau, Proshansky insiste sur la nécessité de...
tracking img