La reforme en angleterre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2323 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
           
 
 
La  Réforme  en  Angleterre  

             

Abstract  :  
 

I)  Henry  VIII  &  the  break  with  Rome.
 

II)  The  English  Revolution  under  Eduard  VI  &  the  come  back  to  the  Catholicism  under  Mary  I.  
 

III)  Stabilization  &  adoption  of  the  Revolution  under  Elizabeth  I  
 

La réformation du XVIe siècle est un événementeuropéen; elle a éclaté presque au même instant dans les principaux pays de l'Europe. En moins de dix ans, elle avait envahi l'Allemagne, la Suisse, la France et l'Angleterre. L’Angleterre à cette époque est la plus étendue et peuplée des quatre nations qui composent le R.U.
Ce mouvement réformateur, était surtout conduit par les théologiens et par des hommes d’Église. Pourquoi cette reformeéclat-elle en Angleterre, pays voué alors au catholicisme? Et comment s‘instaure-t-elle en Angleterre?
Nous étudierons la reforme à partir du règne d’Henry VIII jusqu’à celui d’Elisabeth Iere en tentant de connaître les causes, et les actes qui ont poussé l’Angleterre à devenir protestante.

I) Henri VIII et la séparation avec Rome

En 1509, alors qu'il est âgé de dix-huit ans, Henri VIII montesur le trône d'Angleterre. C'est un prince humaniste et sportif, épris de gloire, mais aussi féru de théologie. Dès le début de son règne, il souhaite une réforme évangélique de l'Église, en faisant visiter les couvents par son chancelier, Thomas Wolsey, avec le titre de légat du pape, afin d'améliorer notamment le système scolaire ecclésiastique et de veiller ainsi à une meilleure formation duclergé.

En agissant ainsi, il ne s'écarte nullement des croyances traditionnelles auxquelles il demeure fidèle. Au moment même où le luthéranisme recrute ses premiers adeptes. Henri VIII refuse la position de Luther. Scandalisé par la publication du traité de Luther sur La captivité babylonienne de l'Église , qui nie les sacrements, il collabore activement à l' Assertio septem sacramentorum qu'ildédie au pape, en 1521, comme signe de sa foi et de son amitié.
Mais Henri VIII a une raison supplémentaire pour pousser à l'extrême son grand problème religieux : l'affaire de son mariage.
Lors de son avènement, il a épousé la veuve de son frère, Catherine d'Aragon. De ce mariage sont nés six enfants qui, sauf une fille, Marie, moururent en bas âge. La succession au trône d'Angleterre se trouveen question; Henri VIII est désireux de s'assurer une descendance mâle et l'on suppose qu'il est amoureux d'une jeune fille de sa cour, Anne Boleyn. Afin de l'épouser et de s'assurer la descendance attendue, il demande au pape l'annulation de son mariage en invoquant des fondements scripturaires pour appuyer sa supplique, adressée en cour de Rome par Wolsey. Clément VII refuse d'accéder à lademande royale.
Wosley est demis de ses fonctions et remplacé par Thomas More, un humaniste prudent et réservé, bien qu'adversaire des projets du roi. Cromwell, membre du Parlement, persuade le roi de se séparer de l'autorité romaine.
Henri VIII se fait alors attribuer par la chambre des Lords le titre de chef suprême de l'Église d'Angleterre, en 1531.
Le roi fait interdire le paiement desimpôts du pape, les annates; il se fait attribuer par le clergé le droit de contrôle sur le droit canon. (= ensemble des lois ou règlements adoptés ou acceptés par les autorités catholiques pour le gouvernement de l’Église et de ses fidèles.)
En Janvier 1533, Cranmer bénit le mariage du roi avec Anne Boleyn et, quelques mois plus tard, déclare nul son mariage avec Catherine d'Aragon, reconnaissant lanouvelle union comme parfaitement valide.
En Septembre nait la future reine Élisabeth.
En juillet 1534, le pape prononce l'excommunication du roi, de sa femme et de Cranmer. Henri VIII riposte en faisant promulguer par le Parlement une série de lois qui enlèvent au pape tout pouvoir de juridiction sur Église d'Angleterre : le roi et ses successeurs deviennent l'unique autorité temporelle de...
tracking img