La renaissance italienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3207 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
RENAISSANCE (xv – xvi)

Période de transition -Innovante (arts) - répétitive (sciences) -régressive (économie)
15e -16e -> mot apparait
Début Brunelleschi...apogée Michel-Ange…décadence avec perte des libertés (c/Réforme)
- retour à l'antiquité = unique voie vers la vérité de la nature
-clos et statique
Impression de plénitude donné pas m’équilibre des forces qui se contrarient.Synthèse idéale entre Arts et sciences
Projection de l’organisation interne sur la façade
Espace = continu et uniforme, subdivisé par des éléments architectoniques disposés géométriquement

MODERNE
- être dans le présent (distinction d’avec le passé et le futur)
- être un individu (émergence du moi): signatures, portraits….début libéralisme pol, rel.-> individualisme
- être réaliste (présent prisen compte, apparition du "paysage", on observe le monde d’ici bas)
- faire une rupture (avec la tradition gothique, B opère un détour méthodologique par l’antiquité) Tout acte artistique acquiert de la valeur lorsqu’il rompt la tradition et non quand il la perpétue.

HUMANISME =mvmnt intellect de la R, plaçant l’homme au centre
• Harmonie des sphères (Univers est pft)
Harmonie cosmique =reflet harmonie divine
Emergence de la rationalité : la clé = les nombres
• Nombres pénètrent dans toute la société
Intro des nombres indiens (avec ZERO)
> Arabes
→ Il y aune harmonie dans le monde (création divine), dieu aurait tout calculé, il faut trouver les nb.
• progrès techniques : les gdes invasions (ex : l’imprimerie, la boussole…)

VISION QUANTITATIVE DE L'ESPACE
Cet espacequantitatif, donc mathématisable à recours à la Géométrie et au Proportions
→la perspective/géométrie concrétise cette nouvelle vision (conquête de la 3e dimension)-> plus près de la réalité

Renaissance= « espace système » cad espace ds lequel les objets occupent les uns par rapport aux autres, des situations précises, organisé de façon ordonné et surtout unitaire. -> espace unitaire,tridimensionnel, homogène, isotope , illimité
-> espace quantitatif mathématisable. ≠ MA « espace agrégat ».

RENAISSANCE NAISSANTE (XVe)
Nouveau langage, Florence (1400-1450)
+ gde ville industrielle d’Europe au XVs
Citoyen moderne LIBRE (= celui de la Rome antique) → se veut la nouvelle capitale d’un état TOSCAN

Détour par l’antiquité (vérité dans la nature)
Brunelleschi (1377-1446) :Construction moderne grâce à la leçon antique = Réalisme Brunelleschien
Il recherche dans l’architecture romaine, les principes constructifs (forme) COPIE pas Rome, POURSUIT à Florence, ce qu’on à commencé à Rome
B donne à l’art : nouvelle dimension spatial -> perspective
Nouvelle dimension temporelle -> histoire
Nouvelle dimension humaine -> centralisation spatiale

Sacristie San Lorenzo,Florence, 1420 B
Eglise San spirito, Florence, 1428-36 B

Fouilles, recherche > retrouver les joints et articulations (forme et ornement) Priorité de l’invention technique, il ne compte sur les ouvriers que pour l’exécution
Procédure collective → individuelle
Cathédrale Santa Maria del Fiore, Florence, 1420, B

Perspective et Mathématisation de l’espace
"Outil de connaissance" permettant deconnaître la valeur d’un objet en fonction de sa position
→ Démarche rationnelle
Remplacer la projection spatiale par la centralité = penser l’homme au centre de l’espace
Portique, Hospice des Enfants trouvés, Florence 1420, B

Architecture en tant qu’art libéral
Dorénavant tout acte postule la conscience de l’acte, l’architecte réfléchit l’objet avant sa réalisation.

|activité Libérale|/ |activité Mécanique |
|Invention |/ |Exécution |
|Théorie |/ |Pratique |

B : art mécanique= travail de la main sur la matière
Art libérale (celui de B)= travail de l’esprit sur les idées

Traité
= ouvrage didactique ou est exposé de manière systématique un sujet ou un...
tracking img