La renaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1968 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Renaissance

INTRODUCTION:

La renaissance a été très rapidement défini comme un moment entre 15e et 16e au cours duquel les redécouvertes sont diffusées et pour une large part, dépassées. La culture antique est alors jugée très supérieure à la culture médiévale.
Cette époque est riche en innovations, on parle de la révolution du livre imprimé, révolution artistique avec la place del'homme, révolution des idées religieuses avec la diffusion de la Réforme.
Le terme de Renaissance est apparu très lgtps comme un processus émanant du foyer Italien et se diffusant à l'échelle de l'Europe. Aujourd'hui, les historiens considèrent cette vision erronée. Il faut revenir sur vision Italo-centrée.

Dès le 16e, Vasari, architecte et sculpteur italien, utilise le terme de « Rinascita » pourqualifier le renouveau des arts. A ce moment, des artistes, des savants, ont le sentiment de vivre des temps nouveaux en rupture avec la période médiévale qui est alors qualifiée de gothique, de barbare.
Le terme de Rinascita ne concerne que le renouveau des arts et est donc bcp plus restrictif que celui de Renaissance.
Les contemporains de cette période ont l'impression de vivre une époquenouvelle mais ce sentiment n'est partagé que par une élite par rapport à une société qui reste principalement médiévale.

Il n'y a pas d'accord entre historiens pour définir les bornes chrono propres à la Renaissance. Certains la font remonter au 13e....?
Ces décalages chrono s'expliquent en partie en raison des véritables décalages entre les pays.
Ex: entre Italie et GB

Problématique: LaRenaissance est-elle une période totalement nouvelle et innovatrice qui rompt avec le Moyen-âge?

I – LA RENAISSANCE EST-ELLE UNE PERIODE QUI IMITE LE PASSE OU S'EN DEMARQUE?

A – Anciens et modernes

Il est classique de présenter Pétrarque (1304-1374) comme le père spirituel de la Renaissance. A la cour pontificale d'Avignon, il est l'un des premiers lettrés à militer pour les textes latinsclassiques. Autour de lui se constitue un cercle d'intellectuels (ex: peintre Martini). Se crée de nbx cercles à Florence dont l'objectif est de dépouiller les textes antiques des erreurs de copie ou d'interprétation héritées de la période médiévale.
On redécouvre Platon, Aristote mais aussi de nombreux textes scientifiques comme ceux d'Euclide. La Renaissance va dépasser très vite le cadre de lalittérature.
La redécouverte de ces textes va conduire à mener des réflexions qui vont être en contradiction le plus souvent avec la culture chrétienne classique. Culture porteuse de ferments révolutionnaires.

B – Une révolution des lettres et des arts

Le rôle des princes va être fondamental dans ce processus de renouveau: ils encouragent la constitution de bibliothèques (Florence,Urbino), d'académies qui vont contribuer à diffuser les savoirs nouveaux de ces cercles d'intellectuels et d'artistes qui se sont constitués. Ces bibliothèques et académies vont se mettre en relation avec des universités, des monastères et des cercles d'humanistes, tout ceci créant les rouages de la Renaissance.
Ces humanistes vont être reçus et vont voyager à travers toute l'Europe. Accueillis dans lesdiverses cours de princes et rois, ils vont circuler, échanger, correspondre. On assiste à la naissance à ce qu'on a appelé « la République des lettres ».
Après 1470, l'imprimerie (1452, Gutenberg) va amplifier ce mouvement. Des ateliers d'imprimeurs s'installent à proximité des lieux où siègent les cercles d'humanistes. On y retrouve des traducteurs, des grammairiens, des artistes etc...quicontribuent à la restauration des « belles lettres ».

Très vite se pose une question: faut-il copier et imiter servilement les anciens ou faut-il les dépasser?
A Florence est confié au jeune architecte Brunelleschi la conception de l'église de San Lorenzo. Son réflexe est de se référer au maître de l'architecture qu'est Vitruve. Dans sa création, il s'inspire totalement du traité de Vitruve,...
tracking img